Les logiciels de tests fonctionnels cherchent à reproduire le comportement d’un utilisateur lors de l’utilisation d’une application. L’outil doit donc reconnaître les actions et évènements déclenchés sur les différents éléments de l’interface. La reconnaissance des objets est ainsi importante car si l’outil arrive à reconnaître un objet en utilisant ses caractéristiques et non pas par ses coordonnées à l’écran, le test sera de meilleure qualité et pourra être réutilisé même en cas d’une réorganisation des objets à l’écran.
Fondative s’intéresse en particulier à automatiser les tests pour ses applications Symfony. Ce framework présente déjà 2 classes natives permettant l’automatisation : il s’agit de sfBrowser et sfTestFunctional. Les fonctions basiques de ces classes ne répondent pas directement aux exigences des tests d’acceptation. Exemple : pour un scénario de renseignement des champs d’un formulaire, il n’existe pas de méthode toute prête permettant l’exécution de ce test ; le développeur est amené à écrire la fonction correspondante. Par contre avec Codeception, il existe une fonction « fillField » où il suffit de passer les noms des champs et les valeurs en paramètres pour que le test soit exécuté. Cette limite fait de Codeception la solution la plus adéquate à l’automatisation d’une application Symfony, il fournit des classes couvrant mieux les besoins des deux niveaux de test (fonctionnels et acceptation).
La première conséquence est donc évidente. Il y’a beaucoup de bogues à rechercher et à remonter au développeur pendant la phase de recette avant la publication au client. Le développeur devra ensuite analyser et corriger tous les bogues remontés, et les fonctionnalités incriminées devront encore être re-testé afin de s’assurer que les bogues ne sont plus présent.
Le test logiciel est une activité fastidieuse et coûteuse en ressources lorsqu'elle est entièrement manuelle. Automatiser l'ensemble du processus de tests, malgré un coût initial certain, améliore l'organisation et la rentabilité à terme. Après un bref rappel sur les tests et le processus de tests, vous découvrirez les bonnes pratiques et les applications utiles pour l'automatisation des tests dans tout le processus de développement des logiciels. Les aspects organisationnels et financiers de l'automatisation seront également abordés.
Dans le chapitre « Assemblage des fragments  »  : […] de la bio-informatique est l'aide à la « mise en forme » des génomes de grande taille. En effet, grâce aux apports de la robotique, le biologiste peut désormais séquencer des génomes complets. Toutefois, la technologie des robots ne permet pas de traiter plus de 700 nucléotides sur un seul fragment d'ADN à la fois : le génome est donc découpé, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_2513
×