Right now don’t worry about early vs. late binding… there are pros and cons for each method… but one advantage of early binding is VBA knows exactly what you intend for the variable, and therefore can show you its Intellisense (helper hints) popup menu when typing code after a specified object variable, which is great for helping beginners snoop around and see different things the object could possibly do. Why call it objIE? No special reason, aside from making it easy to remember what it’s for. Names of variables can be almost anything you want, and camelCase with first letter lowercase is the usual naming convention.
La complexité de la mise en place de tests fonctionnels automatisés est plus basée sur les éléments externes (intégration continue, contrôle des données, branchement à l’infrastructure, aux sources externes (API, BDD, …)) que les tests en eux même. De plus, malgré un coût d’entrée certain, ils permettent de faire gagner du temps et de la qualité dès les premières exécutions en s’assurant que les fonctionnalités clés de l’application (et les autres) sont fonctionnelles.
Vous pouvez utiliser un mélange de Sélénium et Sikuli. Selenium est vraiment un excellent outil pour l'automatisation du navigateur. Cependant, dans le cas où vous devez utiliser des éléments d'interface utilisateur qui ne sont pas automatisables par Selenium, je recommanderais d'utiliser Sikuli pour C#. Here J'ai trouvé un exemple comment il pourrait ressembler à:
Lors de la rédaction de son étude comparative sur les outils d’automatisation de tests fonctionnels, Osaxis a été amenée à utiliser et décortiquer un certain nombre d’outils permettant d’automatiser les tests par pilotage de l’interface graphique. Une fonctionnalité présente dans la quasi-totalité de ces logiciels est la gestion du référentiel d’objets. Par différentes approches, chaque éditeur propose des opérations plus ou moins complexes qui vont de la visualisation des objets présents dans le référentiel jusqu’à la création d’objets personnalisés.
Dans le chapitre « Assemblage des fragments  »  : […] de la bio-informatique est l'aide à la « mise en forme » des génomes de grande taille. En effet, grâce aux apports de la robotique, le biologiste peut désormais séquencer des génomes complets. Toutefois, la technologie des robots ne permet pas de traiter plus de 700 nucléotides sur un seul fragment d'ADN à la fois : le génome est donc découpé, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_2513
×