16. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 15 C. Les logiciels de suivi d’anomalie Lorsqu’un bogue est découvert sur l’application testée, une fiche d’anomalie doit être écrite afin que l’équipe de développement puisse corriger le problème. Ce rapport n’est généralement pas fait « à la main » sans une norme spécifique. Il existe des logiciels de suivi d’anomalie, qui ont tous le même principe de base : écrire une fiche de bogue. C’est pourquoi je fonderai mes explications sur le logiciel Mantis, utilisé dans mon service, et citerai d’autres logiciels. 1) Un logiciel open source : MantisBT. Mantis Bug Tracker est basé sur une interface Web et facile à prendre en main pour un novice. Il est écrit en PHP et nécessite une base de données (exemple : MySQL, SQL Server) supportées par un serveur web (par exemple : Apache). Cet outil est open source et personnalisable : c’est pourquoi il est largement utilisé dans le monde professionnel. C’est un outil très adapté pour la déclaration d’anomalies et leur suivi : lorsqu’un bogue est découvert, une fiche est créée dans l’outil. Cette fiche regroupe les informations essentielles pour que l’équipe de développement puisse traiter la fiche au mieux. On retrouve dans cette fiche les informations suivantes :  Projet associé (paramétrable par l’administrateur)  Lot associé / Version du produit (paramétrables)  Sévérité et Priorité : ces critères sont les plus importants car ils permettent de traiter les bogues bloquants et urgents dès leur soumission.  Résumé de la fiche : généralement soumis à une normalisation pour une meilleure organisation des équipes.  Description du problème : c’est ici que l’on indique la description du bogue rencontré ainsi que des étapes à réaliser pour reproduire le problème.  Fichier joints : des captures d’écrans sont appréciées car elles permettent de montrer le bogue rencontré sur son propre écran.  Commentaires : il est possible pour un utilisateur d’ajouter un ou plusieurs commentaires à la fiche. Il existe bien évidemment, d’autres champs qui sont paramétrables par l’administrateur, en fonction de la demande et des besoins. Lorsque qu’une fiche est envoyée à l’équipe de développement, celle-ci se charge alors de reproduire et corriger l’anomalie. Ainsi, une fiche possède un état qui indique sa situation : ouverte, résolue, fermée… ces états sont également paramétrables. Cela permet, sur l’écran de synthèse, d’avoir une vue globale sur les anomalies traitées ou non. Il est possible de trier par domaine, priorité, sévérité… et autres filtres.

Ainsi qu’évoqué plus haut, le plus grand défi à relever dans l’automatisation des tests est la difficulté à les maintenir dans le temps. Aussi pour répondre à cette problématique, nous avons mis en place différentes stratégies, parmi lesquelles l’utilisation du Page Object pattern, ou encore des pattern plus évolués comme le Screenplay pattern qui est une approche pour écrire du code de haute qualité pour les tests automatisé et qui est basés sur les principes du SOLID on peut citer à titre d’exemple, le Single Responsability principle ou le Open Closed principle.

Automatique - Robotique | Biomédical - Pharma | Construction et travaux publics | Électronique - Photonique | Énergies | Environnement - Sécurité | Génie industriel | Ingénierie des transports | Innovation | Matériaux | Mécanique | Mesures - Analyses | Procédés chimie - bio - agro | Sciences fondamentales | Technologies de l'information | Archives |

Si l’automatisation du travail est un débat majeur qui suscite souvent de nombreuses craintes c’est avant tout parce que dans l’imaginaire collectif ce sujet est associé à une image tenace : celle d’un robot prenant la place de l’homme. Dans cette logique, l’employé n’est plus acteur de l’entreprise, il en est tout simplement évincé. Mais si ces représentations persistent aujourd’hui c’est surtout parce que l’on oublie trop souvent que le salarié, et ce quel que soit le poste qu’il occupe, peut être l’auteur et le moteur de cette automatisation. En se déchargeant de certaines tâches répétitives et rébarbatives, celui-ci peut en effet gagner un temps précieux et se concentrer ainsi sur des activités plus stimulantes, qui comptent vraiment. Automatiser des tâches professionnelles à faible valeur ajoutée, ce n’est donc pas qu’une question de productivité : c’est aussi l’occasion d’améliorer l’expérience collaborateur au sein d’une entreprise !
L’équipe de test a eu le sentiment que les bogues ont changés : les erreurs grossières sont moins fréquentes. Les développeurs vérifient systématiquement leur codes et développent des scénarii classiques d’utilisation tandis que l’équipe de test réalisent des scénarii de tests plus évolués et plus réalistes. Les testeurs trouvent leur travail moins mécanique tout en se sentent plus efficace et les développeurs ont le sentiment de produire un code plus robuste.
Enfin, la dernière étape est l'installation de PhantomJS. Si vous êtes sur MAC OS X ou Linux, la commande "brew install phantomjs" permettra simplement de l'installer et de pouvoir l'utiliser. Si vous êtes sous Windows, il faudra placer PhantomJS.exe dans le dossier de votre interpréteur Python. Pour cela rendez-vous à l'adresse http://phantomjs.org/download.html pour téléchargez l'archive .ZIP et extrayez-en l'exécutable à la racine de Python.
De ce fait, nous pouvons allier la rapidité d'exécution de Python, avec la gestion des macros sur navigateur Web et la transparence avec PhantomJS. Les ressources, la rapidité se retrouveront nettement allégés pour le plus grand bonheur de tous. A titre d'exemple, une macro qui tournerait uniquement avec Selenium mettrait bien plus de temps (quelques secondes le temps de charger le navigateur et les éléments de la page) alors qu'avec PhantomJS, le temps d'exécution serait inférieur à une seconde (le tout dépendant évidemment de la taille du script et des actions réalisées, ainsi que de la machine sur laquelle est lancée le script).

Wappwolf est un service d’automatisation des tâches un peu particulier : contrairement à IFTTT et Zapier, il est spécialisé dans la gestion des documents. Il permet d’automatiser des actions en lien avec Box, Dropbox et Google Drive. Pour tout document ajouté sur votre service de stockage préféré, vous pouvez le convertir automatiquement en PDF, en TXT, l’imprimer via Google Cloud Print, l’envoyer sur votre Kindle ou l’ajouter sur SlideShare… Vous pouvez également automatiser le téléchargement de photos sur Facebook, Flickr ou Google+, appliquer un effet ou supprimer les données EXIF. L’ajout d’un fichier sur votre espace peut déclencher l’envoi d’un email ou le téléchargement d’un fichier via FTP. Vous pouvez également synchroniser plusieurs espaces de stockage, même Microsoft Skydrive !


Pourquoi dans ce cas utiliser Squash TA ? Tout simplement car ces automates se limitent à interagir avec l'application à tester en simulant des actions IHM (application webs) ou en appelant des services (webservices). Or, cela ne suffit pas pour garantir que le test automatisé sera reproductible. Squash TA propose donc de compléter ces tests avec des fonctionnalités diverses permettant par exemple de gérer les jeux de données et de faire des vérifications complémentaires à l'issue des tests. Des exemples de fonctionnalités sont présentés ci-dessus.

L’automatisation du test logiciel n’est ni aussi simple ni aussi rapide que semble l’indiquer cette appellation. Les outils de test logiciel peuvent s’avérer coûteux, tandis que la configuration, l’exécution et l’analyse des résultats de test exigent un effort manuel important. Toutefois, par l’usage d’outils adéquats, notamment de logiciels en Open source, et de processus et frameworks d’automatisation appropriés, les entreprises sont en mesure de réaliser des économies de coûts et de bénéficier de la qualité du test logiciel automatisé.

Dans son acception moderne, le mot automatisation et ses proches concernent des techniques ou des processus complexes plutôt que des perfectionnements d'appareils simples et courants. Du reste, les réalisations ont largement précédé, en ce domaine, les études théoriques. C'est seulement l'effort industriel suscité par la Seconde Guerre mondiale qui a fourni l'occasion de mettre en place les disciplines de base, à caractère mathématique. Elles s'enrichissent de jour en jour et bénéficient parallèlement des travaux co [...]

Au Japon, les moissonneuses-batteuses et les repiqueuses de riz de Kubota ont contribué à l’automatisation du repiquage et de la récolte du riz, processus avec la plus forte intensité de main-d’œuvre en riziculture. Les coûts de main-d’œuvre sont ainsi réduits et le rendement augmenté. La culture du riz en Asie s’automatisant rapidement, Kubota se sert de ses technologies d’équipements de riziculture raffinées afin de concevoir des solutions pour une clientèle à l’extérieur du Japon. Kubota fabrique des moissonneuses-batteuses et des repiqueuses de riz depuis plus de 50 ans. En tant que spécialiste du domaine, Kubota propose des technologies fiables qui appuient autant de fermiers que possible afin de produire ne serait-ce qu’un seul grain de riz de plus.

Dans le chapitre « Genèse des recherches en indexation automatique »  : […] Plusieurs facteurs ont incité les chercheurs en informatique documentaire à tenter de concurrencer l'indexation humaine. D'abord, les contraintes et les insuffisances inhérentes à celle-ci : elle est coûteuse (il faut entre un quart d'heure et une heure pour indexer un document) ; elle est tributaire de la subjectivité de l'indexeur (deux analystes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indexation/#i_2513

×