But the code wants to run all at once, in a millisecond. By the time IE actually loads the page of search results, the entire subroutine is long over. We have to slow things down and wait for the browser while its navigating. We could use something like Application.Wait(Now + TimeValue("00:00:05")) to wait 5 seconds, but if the page loads faster we’re wasting time waiting for nothing, and if the page takes longer we’re in the same pickle as before. Do While objIE.Busy = True Or objIE.readyState <> 4: DoEvents: Loop is an elegant Do...Loop solution consisting of 3 VBA statements we’ve tidied up on one line, using colons (:) to connect them. It’s saying: while IE is busy navigating, just sit here and run in circles. objIE.Busy = True and objIE.readyState <> 4 (<> means not equal) are essentially the same thing –one could probably be ommitted– but just to make sure the page is really done loading we make both of these conditions requirements for getting out of the loop, by using the logical operator Or. The DoEvents part is technically not needed but we add it in the loop to free up processing resources and allow other things to happen within Excel during this time, asynchronous to the running loop. For the over-achievers out there, here are some other ways we could have written this line of code to do the same thing.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  
I’ve used other automation tools besides VBA. Ubot and iMacros are both excellent, and powerful programs (their own programming languages, really). In some respects they’re easier, and for 99% of web automation tasksg, you really can’t go wrong with either. But I got to where I only used VBA because my programming was getting into Windows API’s and command line calls (Visual Basic is tightly integrated with Windows), plus I often found myself using Excel alongside these programs anyway. I discovered there’s almost nothing VBA can’t do with automating Windows and Internet Explorer (even making IE appear as a different browser), and it seemed to me investing time learning Microsoft’s Visual Basic programming language just made more sense.
^ Jump up to: a b "INTERKAMA 1960 - Dusseldorf Exhibition of Automation and Instruments" (PDF). Wireless World. 66 (12): 588–589. December 1960. Retrieved 2018-06-18. […] Another point noticed was the widespread use of small-package solid-state logic (such as "and," "or," "not") and instrumentation (timers, amplifiers, etc.) units. There would seem to be a good case here for the various manufacturers to standardise practical details such as mounting, connections and power supplies so that a Siemens "Simatic (de)," say, is directly interchangeable with an Ateliers des Constructions Electronique de Charleroi "Logacec," a Telefunken "Logistat," or a Mullard "Norbit" or "Combi-element." […]

En effet, les développeurs construisent une application plus robuste et adaptable aux changements grâce au développement et à l’utilisation de tests unitaires et de tests d’intégration. Sans l’utilisation de ces tests, plus les développements avanceraient et plus les développements seraient ralentis. Chaque modification consommerait plus de charge au fil du temps.
VBA (Visual Basic for Applications) exists within Word, Access, Outlook, Publisher, and other Microsoft products, too. VBA is almost identical to Visual Basic, a common programming language for creating .exe Windows programs. But we love Excel for its myriad business uses… parsing, sorting, presenting, and storing data… so I find myself programming within Excel/VBA by default.
Toutes vos actions sont enregistrées dans un log que vous pouvez modifier. Wildfire contient un « workflow editor » qui vous permet d’éditer les actions enregistrées. Vous pouvez facilement modifier une URL saisie, ajouter ou supprimer des actions : clic, nouvel onglet, fermeture d’onglet, saisie de texte, ajout d’une variable, d’une fonction personnalisée, scroll, sélection de texte, copier/coller, import CSV…
7. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 6 Les différents types de tests : Les tests unitaires Ceux-ci sont réalisés par les développeurs/concepteurs de l’application. Ils sont effectués pour tester les modules de l’application, c’est-à-dire les bouts de code. A chaque modification du code, ces tests (automatisés) sont rejoués afin de vérifier que celui-ci fonctionne correctement. Les tests d’intégration logiciel : Ceux-ci suivent les tests unitaires et ils couvrent toute l’application. Ces tests comportent des aspects techniques et fonctionnels. Les tests techniques applicatifs : Lorsque la livraison a été effectuée, il est nécessaire de vérifier les aspects techniques : - Conformité des livraisons (versions…) - Installation des composants selon la documentation - Bon fonctionnement (crash, bugs à l’exécution…) - Erreurs techniques : paramétrage, fichier manquant Les tests fonctionnels applicatifs : Ces tests sont à la fois techniques et fonctionnels. Bien souvent, les équipes sautent cette étape pour passer directement aux tests fonctionnels métier et effectuer les deux types de tests en même temps. Ces tests doivent vérifier les cas non passant (générant des messages d’erreurs), les cas aux limites (des cas mettant en jeu des données se situant aux limites des règles métiers) et les cas de non régression au niveau applicatif. Les tests fonctionnels métier : Ces tests ont pour but de jouer des scénarios type utilisateur. Ce sont des scénarios « bout en bout » qui sont mis en place et joués par les testeurs. Le but étant de vérifier la qualité du produit. Ces tests doivent être réalisés dans des conditions « réelles » pour simuler les actions utilisateurs qui seront effectuées en production. Ces tests sont accomplis par la MOA, qui a une connaissance métier indispensable à cette phase. Les tests de non régression : Ces tests sont essentiels dans toutes les phases de recette. Comme indiqué par leurs noms, ces tests permettent de vérifier que l’application en question n’a pas régressé. Si une application subi une évolution, il est possible que celle-ci impacte des fonctionnalités déjà présentes. Il est impératif de s’assurer que les anciens modules sont toujours fonctionnels. L’unique solution permettant de détecter la régression est de réaliser l’ensemble des cas de tests à chaque livraison. Cette procédure s’avère très fastidieuse si une automatisation n’est pas mise en place.
Dès que possible, l'homme créa des machines pour automatiser son travail. Si les premières machines ont été conçues pour réaliser une tâche précise (conversions de monnaie, fabrication de tissus, recensement de population,...), seuls les ordinateurs sont capables d'exécuter des travaux très différents. On peut considérer que les tentatives d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordinateurs/#i_2513
Dans le chapitre « Genèse des recherches en indexation automatique »  : […] Plusieurs facteurs ont incité les chercheurs en informatique documentaire à tenter de concurrencer l'indexation humaine. D'abord, les contraintes et les insuffisances inhérentes à celle-ci : elle est coûteuse (il faut entre un quart d'heure et une heure pour indexer un document) ; elle est tributaire de la subjectivité de l'indexeur (deux analystes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indexation/#i_2513
×