14. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 13 3) QAWizard QAWizard, de la société Seapine Software, ne manque pas d’intérêt malgré une présence encore marginale en France. Peu onéreux, QAWizard est très simple d’utilisation. Le passage d’un mode « tableau » pour les débutants à un mode « code » pour les testeurs aguerris permet d’appréhender progressivement et en douceur la complexité des tests fonctionnels. Le support en France reste un des points faibles du produit. B. Les logiciels de tests sur mobile Comme expliqué dans le paragraphe précédent, il existe une multitude de logiciel afin d’automatiser les tests sur PC. Ces logiciels ne sont pas adaptés pour réaliser des tests sur mobile. En effet, une application mobile est parfois développée dans un langage qui diffère de ceux utilisés pour une application PC. Il y a également des actions qui ne sont pas réalisables sur un PC (le zoom à deux doigts par exemple) et donc non pris en compte par les logiciels de test PC. On retrouve notamment les langages JAVA pour Android, mais aussi Objective C pour IOS, et plus couramment HTML5 / JavaScript qui reste le langage le plus simple à ce jour. Je vais dans cette partie exposer les moyens qui ont été conçu afin de réaliser des tests fonctionnels automatisés pour les mobiles. 1) Des tests spécifiques aux mobiles Il existe certains types de tests qui ne sont présents que pour les téléphone portable / tablettes. Ils sont réalisés par les constructeurs de ceux-ci : Les tests d'interopérabilité (IOT) Ces tests sont réalisés en général dans les labos des opérateurs pour s'assurer que le mobile qu'ils vont proposer à leur client est capable de communiquer correctement avec leur réseau sans perturbation. La variété d'équipements avec des fournisseurs différents permet à l'opérateur de réduire les coûts de son réseau en faisant jouer la concurrence, mais aussi d'éviter d'être dépendant d'un seul fabriquant au risque de se confronter à l'obligation de renouveler complètement son réseau au cas où son principal fournisseur disparaît. Ces équipements remplissent les mêmes normes de fonctionnement d'un constructeur à un autre ; mais la norme ne les oblige pas à intégrer les mêmes protocoles de communication. Ce qui explique le but des tests IOT qui permet de s'assurer que le mobile est capable de communiquer avec tous les types d'équipements du réseau de l'opérateur. Les tests protocolaires ou procédures (couche 3 du réseau mobile) Ces tests sont réalisés par les fabricants de téléphonie mobile. Le but est de s'assurer que le mobile implémente correctement les procédures ou protocoles de niveau 3 (couche réseau), comme par exemple les procédures de mise à jour de localisation, l'attachement sur une cellule convenable, les appels entrants et sortants, etc....
Voir ci-dessous une liste populaire de Framework et des outils de test unitaire pour différents Framework et langages de programmation. Ces Framework peuvent être utilisés par les programmeurs pour tester des fonctionnalités spécifiques dans les couches métiers des applications. Ils sont utilisés pour tester automatiquement les nouvelles versions et construire un processus d’intégration et de déploiement automatiques.
Le terme « automatisation » sous-entend que ce sont les machines qui font le travail et non les humains. Le volume d’effort manuel requis dans le cadre des tests automatisés est l’un des aspects les moins bien compris du test logiciel. En effet, les individus doivent configurer les machines de test, créer les scripts, sélectionner les tests, analyser les résultats des tests, enregistrer les anomalies et nettoyer les machines de test. Il est important d’estimer précisément ces coûts, non seulement à des fins de budgétisation et de planification, mais également pour calculer précisément le retour sur investissement.
Les logiciels de tests fonctionnels cherchent à reproduire le comportement d’un utilisateur lors de l’utilisation d’une application. L’outil doit donc reconnaître les actions et évènements déclenchés sur les différents éléments de l’interface. La reconnaissance des objets est ainsi importante car si l’outil arrive à reconnaître un objet en utilisant ses caractéristiques et non pas par ses coordonnées à l’écran, le test sera de meilleure qualité et pourra être réutilisé même en cas d’une réorganisation des objets à l’écran.
Nous avons conçu un framework composite (voir ci-dessous), associant les meilleurs éléments des deux approches –déterminée par mots clés et pilotée par les données. Il assure le stockage des données de test indépendamment de l’outil d’automatisation (en général, dans une feuille Excel), ce qui permet de maintenir et réutiliser les scripts très facilement.
10. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 9 Cette opération de préparation de planning pré-recette, permet de donner une date de fin de recette aux responsables. Parfois – et c’est le cas chez Groupama gan vie – la phase de recette est suivi d’une phase d’homologation. Cette phase se présente comme une phase de recette mais de façon bien plus synthétique : c’est la phase de pré-production. Il faut donc également prévoir dans les plannings cette phase ainsi que les réunions adéquates. La Moa se chargeant de la recette, c’est bien souvent des référents métiers qui se chargent de l’homologation. Ceux sont eux qui décident si oui ou non il est possible de mettre en production. Ce n’est en aucun cas la MOA qui donne le GO pour la mise en production. Le planning est donc un élément indispensable dans un projet pour toutes les ressources de celui-ci. 2) Jeux de données et base de données Qu’elle soit manuelle ou automatisée, la recette fonctionnelle nécessite dans tous les cas des données. Celles-ci sont utilisées pour effectuer des tests. Cela peut être des noms, des numéros de téléphone, des adresses…. Toutes ces informations doivent être préparées afin de ne pas perdre de temps durant la phase de test. Si une ou plusieurs informations venaient à manquer durant le cycle de recette, cela ralentirait le processus : il faut chercher les informations, les préparer et ré-exécuter les tests. C’est pourquoi il est idéal de fabriquer un fichier référence regroupant l’ensemble des données qui seront utilisées : - Pour une recette manuelle, les testeurs s’appuieront sur ce fichier pour préparer le cahier de test et si besoin pendant les tests en complément. - Pour une recette automatisée, c’est le logiciel utilisé qui aura pour point d’appui ce fichier. Il s’alimentera avec les informations contenues dans ce fichier, en fonction des paramètres fournis par les testeurs. De même, la phase de préparation nécessite avant tout une base de données pour les tests. Il faut donc créer la base en fonction des spécifications si elle n’existe pas. Dans le cas d’évolution sur une application existante, il faut s’assurer que la base a bien été modifiée en conséquence. Celle-ci doit également être soumise aux tests. 3) Le cahier de recette Avant de démarrer l’exécution de la recette – celle-ci ne se fait pas « à l’aveugle » - il faut rédiger un cahier de recette. J’ai eu l’occasion dans mon travail de rédiger plusieurs cahiers de tests et donc d’apprendre à le faire. En effet, ceux-ci se préparent en suivant les spécifications fonctionnelles rédigées après l’expression de besoin. Les spécifications fonctionnelles (détaillées ou générales) décrivent le fonctionnement de l’application, de ses modules ainsi que de ses interfaces. Elles répertorient alors la totalité des attentes du client détaillées sous formes de points à traiter. Le travail à réaliser est alors de prendre un à un les points énoncés et de préparer des scénarios de test. Un scénario, comporte de une à plusieurs manipulations à effectuer sur l’application.
Un certain logiciel testant des tâches, comme le test de régression d'interface à bas niveau vaste, peut être laborieux et consommateur de temps pour le faire manuellement. De plus, une approche manuelle ne pourrait pas toujours être efficace dans la découverte des certaines classes de défauts. L'automatisation de test offre une possibilité d'exécuter ces types de tests efficacement. Une fois les tests automatisés ont été développés, ils peuvent être exécutés rapidement et à plusieurs reprises. Plusieurs fois, ceci peut être une méthode rentable pour le test de régression des produits logiciels qui ont une longue vie de maintenance. Même des pièces mineures sur la durée de vie de ll'application peuvent ne causer que des fonctions existantes se cassent qui travaillait à un moment précédent.
L’automatisation des tests devient de plus en plus importante pour tous les nouveaux projets afin de vérifier automatiquement les fonctionnalités de base de l’application, pour bien s’assure qu’il n’y a pas des régressions et aider les équipes à exécuter un grand nombre de tests dans une courte période de temps. De nombreuses équipes (en particulier les grands projets) nécessitent toujours une quantité importante de test manuel en plus des tests automatisés, soit en raison de l'insuffisance des ressources ou des compétences nécessaires pour automatiser tous les tests.
Quels points communs relient les techniques ainsi mises en œuvre ? Il est inutile d'insister sur l'existence d'un double langage : celui des techniciens, inaccessible au grand public, et le langage, accessible, mais déformé, de ceux qui veulent créer le sensationnel, par exemple en employant, pour des motifs commerciaux, le terme automatisation ou un terme de la même famille dans la publicité.
Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
Pour nuancer, il est important de souligner que les tests automatisés ne peuvent pas remplacer les tests manuels. En effet, les tests automatisés permettent d’avoir une idée de la robustesse d’une application, mais elle ne peuvent pas permettre la découverte de tous les bogues d’un projet en développement. En ce sens, l’oeil humain est nécessaire afin de contrôler la qualité de l’application..
Right now don’t worry about early vs. late binding… there are pros and cons for each method… but one advantage of early binding is VBA knows exactly what you intend for the variable, and therefore can show you its Intellisense (helper hints) popup menu when typing code after a specified object variable, which is great for helping beginners snoop around and see different things the object could possibly do. Why call it objIE? No special reason, aside from making it easy to remember what it’s for. Names of variables can be almost anything you want, and camelCase with first letter lowercase is the usual naming convention.
Another major shift in automation is the increased demand for flexibility and convertibility in manufacturing processes. Manufacturers are increasingly demanding the ability to easily switch from manufacturing Product A to manufacturing Product B without having to completely rebuild the production lines. Flexibility and distributed processes have led to the introduction of Automated Guided Vehicles with Natural Features Navigation.
8. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 7 2) Pourquoi réaliser des tests ? Lors de la création d’une nouvelle application ou d’un nouveau logiciel dans une compagnie, celle-ci ne peut se permettre de livrer un logiciel à un client sans vérifier le fonctionnement de celui- ci. On peut donc affirmer que « toute modification d’un programme engendrant une nouvelle livraison nécessite une phase de tests ». Bien qu’idéal, cette affirmation n’est pas toujours respectée. Certaines entreprises ayant des délais très courts et peu de ressources se passent de cette phase ou la réduise au maximum. Cependant, les grandes entreprises respectent bien souvent cette phase et effectuent différents types de tests. Il en va de même pour les évolutions sur une application déjà existante : chaque livraison doit être précédée de vérifications par l’entreprise. Le développement d’une application est toujours régi par des règles techniques et métier. Celles- ci doivent être respectées afin de satisfaire la demande du client. Il ne suffit donc pas de développer l’application en question sans se soucier du bon fonctionnement. Livrer un produit à destination d’un client final, avec de multiples erreurs, nuit à l’image de l’entreprise. 3) A quel moment réaliser ces tests ? Que la recette soit manuelle ou automatisée, il est donc nécessaire d’accorder du temps aux phases de recette, qui sont proportionnelles à l’ampleur des spécifications fonctionnelles. Cette phase doit être répétée avant chaque mise en production d’un produit. Il est nécessaire lors d’une livraison d’une évolution, de tester les nouvelles fonctionnalités, mais également les anciennes, appelées Tests de Non Régression.
As demands for safety and mobility have grown and technological possibilities have multiplied, interest in automation has grown. Seeking to accelerate the development and introduction of fully automated vehicles and highways, the United States Congress authorized more than $650 million over six years for intelligent transport systems (ITS) and demonstration projects in the 1991 Intermodal Surface Transportation Efficiency Act (ISTEA). Congress legislated in ISTEA that "the Secretary of Transportation shall develop an automated highway and vehicle prototype from which future fully automated intelligent vehicle-highway systems can be developed. Such development shall include research in human factors to ensure the success of the man-machine relationship. The goal of this program is to have the first fully automated highway roadway or an automated test track in operation by 1997. This system shall accommodate installation of equipment in new and existing motor vehicles." [ISTEA 1991, part B, Section 6054(b)].
Dans le chapitre « Comment réaliser le contrôle des flux ? »  : […] Une meilleure gestion des systèmes d'assainissement existants peut réduire les nuisances. Le pilotage plus ou moins automatisé, par temps de pluie, des réseaux de collecte et des installations de traitement est une solution intéressante. L'agglomération est alors considérée comme une unité complexe de production de flux d'eau et de pollution, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie-urbaine/#i_2513
Les trois propriétés sélectionnées sur l’illustration précédente suffisent à identifier notre objet de manière fiable. Le type de l’objet est conservé par rapport à l’identification par défaut de TestComplete. Le nom de la balise HTML (Tag Name) est ajouté ainsi que le nom de la classe CSS afin de ne pas confondre cet objet avec un titre classique.
Lors d’un précédent article sur le blog, l’outil libre Selenium était présenté. Selenium utilise une autre approche en faisant référence aux objets d’une page Web directement dans le script de tests (par l’intermédiaire des propriétés et attributs des balises HTML). Il n’existe pas dans Selenium d’outil donnant accès à la liste des objets présents ni permettant leur paramétrage, c’est à dire de véritable référentiel d’objets exploitable.
Si vous pensez aux tâches en ligne que vous réalisez, il y a probablement des actions qui viennent à l’esprit et pour lesquels le logiciel serait très utile pour mais qui ne serait simplement pas commercialisable ou rentable pour un développeur. Ces actions seraient trop spécifiques pour en justifier le développement d’un logiciel pour les executer.

Wildfire est un outil gratuit, disponible en extension Chrome et Firefox. Le principe est simple : vous lancez l’enregistrement, vous effectuez des actions sur le web, vous arrêtez l’enregistrement. Quand vous le souhaitez, vous pouvez cliquer sur « Play » pour que les actions enregistrées soient effectuées. Vous pouvez même planifier l’exécution d’un workflow précédemment enregistré. C’est magique.

Vous avez vu que nous avons localisé deux éléments avec des identifiants qui sont appelés Xpath et Css Path. Qu'est-ce que c'est ? Ce sont tout simplement des chaines de caractères qui permettent d'identifier un élément dans la page web. Pour les trouver il suffit d'aller dans Google chrome, de faire un clic droit sur l'élément que nous voulons localiser et faire inspecter l'élément. Ensuite, rendez-vous dans la console, sur la ligne correspondante à l'élément (normalement il devrait être en surbrillance bleue sur Google Chrome) et faites un clic droit et choisissez entre Copier Xpath ou Copier CSS Path. Une fois que c'est fait il suffit de coller la chaine de caractère dans la fonction correspondante. Vous l'aurez compris, find_element_by_xpath('XPATH') c'est pour le Xpath, et find_element_by_css_selector('CSS Path') C'est pour le CSS path.

Tout d'abord, qu'est-ce que ZennoPoster ? Le programme ZennoPoster est un nouveau logiciel russe qui a été conçu par ZennoLab et a été développé spécialement pour les webmasters (en particulier les experts en référencement) ; y compris ceux qui sont vraiment dans des activités dynamiques sur Internet qui impliquent de travailler dans divers domaines de l'optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). ZennoPoster peut également être utilisé facilement par ceux qui ont des connaissances de base en programmation et est fortement recommandé pour le répertoire de n'importe quel programmeur professionnel. Donc, si vous pensez que vous êtes l'une de ces personnes, lisez ce qui suit.

9. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 8 En fonction de la méthode utilisée, ce sont deux chronologies qui apparaissent : 3 - Source : http://fr.slideshare.net/JUGLausanne/initiation-aux-tests-fonctionnels-philippe-kernevez- october-2009 Avant d’effectuer ces tests, l’étape primordiale est la préparation de recette. B. La préparation de recette et les plannings 1) Planning et plan de tests Comme décrit ci-dessus, la recette nécessite une préparation ainsi qu’un suivi complet. C’est pourquoi il est nécessaire avant de commencer la recette, de réaliser des plannings. C’est en planifiant des réunions MOA – MOE qu’il est possible de déterminer la charge de travail nécessaire. En effet, la MOE étant responsable du développement, elle est en capacité de donner des dates butoirs à la MOA. Ces dates constituent les différentes livraisons des composants de l’application. Cela peut être une fonctionnalité ou bien une interface. Quoiqu’il en soit, ces dates de livraison permettent à la MOA d’organiser les différentes phases de recette et surtout l’enchainement logique. C’est ce qui s’appelle un plan de tests : ce plan est constitué du planning mais aussi de la trame logique à suivre. Pour chaque période est associée un module à tester et une ou plusieurs ressources. [Annexe 1] Il possible de chevaucher les développements avec la recette lorsque le temps est précieux et non suffisant. Dans ce cas, la Moa effectue les tests fonctionnels sur les modules livrés par la MOE. Cependant, cela peut engendrer quelques problèmes de fonctionnement de l’application car certaines interfaces / fonctionnalités nécessitent d’autres modules qui ne sont pas encore livrés. Cela engendre du travail inutile de tests.

Human-machine interfaces (HMI) or computer human interfaces (CHI), formerly known as man-machine interfaces, are usually employed to communicate with PLCs and other computers. Service personnel who monitor and control through HMIs can be called by different names. In industrial process and manufacturing environments, they are called operators or something similar. In boiler houses and central utilities departments they are called stationary engineers.[57]
Dans le chapitre « Les nouveaux équipements des laboratoires de façonnage »  : […] La nécessité où se trouvent les laboratoires de façonnage de pouvoir tirer très rapidement tous les négatifs représentatifs du marché amateur de la photographie a obligé les fabricants de matériels à concevoir des tireuses automatiques haut rendement très sophistiquées. Elles sont limitées au format APS, 110 ou 135 sur des largeurs de papier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-materiels-de-traitement-numerique/#i_2513
Dans le cadre de leur stratégie d’opérations agiles, les entreprises déploient des packages lorsqu’ils sont prêts, souvent plusieurs fois par semaine. L’étape de test est par conséquent extrêmement importante afin de garantir la livraison d’un code fiable et de qualité. Toutefois, le test manuel requiert inévitablement de nombreuses ressources, peut retarder le processus de livraison, et n’identifie pas toujours les erreurs au niveau du code. Les outils d’automatisation de test gèrent les tests fonctionnels et de non-régression pour tout type de logiciel applicatif, et sont devenus incontournables dans le domaine de l’automatisation, ces dix dernières années. Parmi les solutions disponibles, on trouve : HP Quality Center, CA Blazemeter, Microsoft Test Manager, IBM Rational Test Workbench, et TestPlant.
×