Les utilisateurs avancés peuvent même ajouter du code ECMAScript (similaire à Javascript) aux actions pour personnaliser encore plus le déroulement de l'exécution d'un script. Ceux qui veulent aller encore plus loin peuvent même développer des scripts complètement en ECMAScript et les exécuter en utilisant le programme en ligne de commande ActExec.
Dans le chapitre « De la dispersion des fondateurs à la pensée radicale des années 1968 »  : […] Ils ont en revanche sous-estimé la poursuite de la mutation profonde du système productif vers l'automation. En quelques décennies, l'automation, jointe à la mondialisation industrielle (la délocalisation croissante vers les pays à bas salaires de toutes les industries fortement consommatrices de main-d'œuvre), allait modifier de fond en comble le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-du-travail/#i_2513
Here we reserve aEle as a different type of object variable. Specifically, we early bind it for use as a webpage link (the  tags on a webpage). The other way would be to declare it more generically as Dim aEle as Object then later put it to use in one or more specific roles as an object — either way works. Once again, I could choose to call it anything, even mySuperHrefThingy, but I like the simplicity of aEle because it’s short and makes me think  element.

Starting in 1958, various systems based on solid-state[27][28] digital logic modules for hard-wired programmed logic controllers (the predecessors of programmable logic controllers (PLC)) emerged to replace electro-mechanical relay logic in industrial control systems for process control and automation, including early Telefunken/AEG Logistat, Siemens Simatic (de), Philips/Mullard/Valvo (de) Norbit, BBC Sigmatronic, ACEC Logacec, Akkord (de) Estacord, Krone Mibakron, Bistat, Datapac, Norlog, SSR, or Procontic systems.[27][29][30][31][32][33]
UiPath Web Automation uses a built-in recorder that can read and enact web-based activities. It identifies web elements by their attributes and accurately manipulates them while keeping up with website changes. It works with any website, no matter how complex, and can be remotely deployed on various machines in the network. The graphical workflow editor is intuitive and requires no coding skills. Any of your employees can do it. By automating web-based workflows with UiPath, you save time and money. More importantly, you ensure that accuracy requirements are always met.

À travers nightwatch et de nombreux autres framework il est possible de jouer les tests via des solutions externes (EX : BrowserStack, SauceLabs). Cela offre de nombreuses combinaisons navigateurs/OS et permet de jouer les tests sur mobile sans effort supplémentaire. De plus, cela retire l’entretien des OS, navigateurs, VMs sur lesquels sont joués les tests.
4. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 3 Introduction De nos jours, la robotisation est très présente dans l’industrie, ainsi que dans l’informatique. La robotisation des tests en informatique, c’est-à-dire le principe de réaliser les tests par un ordinateur est appelé l’automatisation des tests. La qualité est également très normée, telle que ISO 2000, et il est nécessaire de la contrôler. Lorsqu’une application est créée ou améliorée dans une entreprise, elle est soumise à différents types de tests. Ceux-ci permettent de vérifier le bon fonctionnement de ce qui a été développé et contrôler que la solution correspond à ce que le client a demandé. Je m’attarderai dans un premier temps sur les tests fonctionnels, tout d’abord en expliquant ce que sont les plans et cahier de tests (aussi appelés Recette) utilisés pour les réaliser. Ensuite je vous présenterai les différents outils de recettage qui existent et ceux utilisés dans mon propre domaine professionnel. Enfin, je répondrai à la question concernant la pertinence et la possibilité de l’automatisation totale des tests fonctionnels. Nous sommes en effet en droit de nous demander si les robots sont en mesure de réaliser le travail effectué par des humains aujourd’hui.
Dans le chapitre « Les tireuses automatiques »  : […] La nécessité, pour les grands laboratoires de façonnage, de pouvoir tirer très rapidement les négatifs des amateurs a obligé les fabricants de matériels à concevoir des tireuses automatiques à haut rendement très sophistiquées, tireuses analogiques dans un premier temps. Elles sont en général limitées aux formats APS, 110 ou 135 sur des largeurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-materiels-de-traitement-argentique/#i_2513

On le répète souvent : l’automatisation des tests de non régression est un enjeu stratégique pour les entreprises. Et dans un contexte où les délais et les coûts de développement des applicatifs sont très serrés, les tests manuels ont de moins en moins de place. D’autant plus qu’un automate est capable de refaire des tests pré-enregistrés et prédéfinis, de comparer les résultats avec les comportements attendus et de signaler le succès ou l’échec des tests. Une fois créés, les tests automatisés peuvent être facilement rejoués. Ils peuvent également être étendus afin d’exécuter des tâches impossibles à effectuer avec un test manuel.
22. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 21 Conclusion L’automatisation des tests fonctionnels est de plus en plus répandue dans les entreprises. C’est une méthode efficace et qui a fait ses preuves. Cependant, Comme nous l’avons vu dans les avantages et les inconvénients, cela peut être couteux à mettre en place. De plus, Il existe une multitude de logiciels, que ce soit sur PC ou sur mobile. Il n’est donc pas simple pour l’entreprise de faire son choix parmi toutes ces possibilités. L’entreprise a donc tout intérêt de vérifier que son choix sera rentable avant d’engager quoi que ce soit. Les robots tendent de plus en plus à ressembler aux humains, et ce, dans tous les domaines. Nous avons constaté que l’évolution de la reconnaissance des formes nous amène de moins en moins à différencier un ordinateur d’un humain. Cette évolution se traduit également dans d’autres domaines, telle que la médecine (exemple : les robots chirurgiens), les réceptionnistes d’hôtel au Japon ou encore plus communément les bornes d’achats dans les fast-foods. Nous sommes aujourd’hui en droit de nous poser la question du bénéfice de ces évolutions : en effet, ne sommes-nous pas tous enclins à être remplacé par des robots ?
Human-machine interfaces (HMI) or computer human interfaces (CHI), formerly known as man-machine interfaces, are usually employed to communicate with PLCs and other computers. Service personnel who monitor and control through HMIs can be called by different names. In industrial process and manufacturing environments, they are called operators or something similar. In boiler houses and central utilities departments they are called stationary engineers.[57]

Afin de profiter au mieux de l’automatisation des tests, voici huit recommandations issues de notre expérience, acquise au cours de plus de 50 projets internationaux d’automatisation des tests en entreprise. Ces conseils sont destinés à aider l’amélioration du retour sur investissement en automatisation de tests et à améliorer la qualité logicielle.
21. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 20 Nouveautés Il a donc été nécessaire de développer de nouveaux tests de Turing, simple pour l’utilisateur et irrésolvable pour un ordinateur. C’est ainsi que depuis 2009, le projet ReCaptcha appartient à Google. Celui-ci révolutionne les captcha habituels. En ne proposant qu’une simple case à cocher et quelques informations à écrire, il est possible de déterminer si l’utilisateur est un ordinateur ou humain. Le système ne va pas contrôler les informations rentrées, mais comment elles ont été rentrées : les mouvements réalisés par l’utilisateur, le scroll3 , les mouvements de souris… En fonction de ceux-ci, le système est capable de différencier un robot d’un humain. Et ce n’est pas tout, en cas de doute, un deuxième test est proposé. Cela peut être un captcha classique, ou bien un test encore très difficile pour un robot : une série de photos présentant un intrus à retrouver. Une étape simple sur le plan cognitif pour un cerveau, beaucoup plus complexe pour un programme. Trouver une photo similaire à celle présentée, ou à l’inverse un intrus parmi les photos, reste trop difficile à ce jour pour un robot. De plus, d’après Google, le moteur s’enrichit également sans cesse : toutes les actions menées par les utilisateurs servent à lui apprendre à affiner sa détection de ce qui semble réel ou, au contraire, de ce qui est simulé. Pourquoi ne peut-on pas automatiser les tests ? Un CAPTCHA comme expliqué précédemment, ne peut être reconnu par un ordinateur. Cela signifie que lancer des reconnaissances de forme par un logiciel, ne rendrait pas un résultat correct. Il existe à ce jour des logiciels permettant la comparaison d’image. Ceux-ci comparent l’image fournie au départ (par les testeurs / clients) avec l’image rencontrée durant le test. Il est possible de régler un “taux de validation”. On considère pour chaque type d’image un taux de validation à passer. Par exemple, en moyenne pour une image de type .JPG, on accepte le scénario de test à partir de 80% de ressemblance. En revanche, pour un GIF, ce taux monte à 95%. Cela prouve qu’il existe néanmoins une marge d’erreur possible. Ce système ne peut être utilisé avec les captcha, générés aléatoirement. Le logiciel n’ayant aucun point de comparaison, il ne peut utiliser cette méthode. 3 Faire défiler verticalement le contenu d’un document à l’aide de la molette d’une souris – Source : Wikipédia
Par exemple, selon les spécifications, si l’utilisateur rentre un identifiant ou un mot de passe erroné, il est renvoyé sur l’écran d’authentification et un message d’erreur est affiché. Le test consistera donc à contrôler que c’est effectivement le cas, et que le bon message est affiché à l’écran.Pour une explication détaillée de ce que chacun d'entre eux peut faire, consultez le guide de Podio.
Zennoposter devient incroyablement puissant lorsque vous utilisez des logiciels, des outils et des comptes Web que vous possédez déjà. Il y a eu un énorme mouvement dans l’industrie du logiciel vers la programmation basée sur le Web et les développeurs Internet commencent à reconnaître le potentiel qu’il apporte à leurs applications. Les meilleurs outils de marketing Internet tels que Ahref, Majestic, Semrush et des dizaines d’autres sont entièrement basés sur le Web. Les logiciels bureautiques deviennent obsolètes en tout cas dans l’univers des marketing sur internet.
Au quotidien, nous réalisons de nombreuses tâches sur Internet. Si la plupart d’entre elles sont singulières, certaines tâches récurrentes dépendent de paramètres simples et répétitifs. Nous allons donc vous présenter IFTTT, Zapier et Wappwolf, trois services web permettant d’automatiser ses actions sur Internet. Dans bien des cas, ces outils permettent de gagner du temps. Mais ils sont à utiliser avec parcimonie, notamment sur les réseaux sociaux. L’automatisation des tâches n’est ni une bonne ni une mauvaise chose en soi, tout dépend de son utilisation. Récupérer les photos publiées sur les réseaux sociaux peut être utile par exemple, alors que partager le contenu de 20 flux RSS automatiquement n’est pas forcément recommandé. À vous de juger !
…the line of code is highlighted in the Firebug console (I added the red box around the ID). The image above reminds us a webpage is organized in a nested, tree-like structure, starting with .document as the root object and branching out from there into smaller objects. This is called the Document Object Model. .getElementById("__") is the go-to tool for grabbing one of those objects from the webpage. With it you can scrape data from a page, as well as writing to a webpage as we’re doing here. Here’s a sneak peak at some other ways we could have found the search box and entered data into it (shown in the order I would have tried them, if an ID was not available).
Dans le chapitre « Automatisation des moyens photomécaniques »  : […] Les tables de prise de vue image par image assistées par ordinateur sont aujourd'hui d'un usage courant. C'est pourtant pour des recherches esthétiques particulières que John Withney avait, dans les années quarante, construit autour d'un ordinateur militaire son Cam System (Film Exercice, 1943-1944 ; Catalog, 1961), afin d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-animation/#i_2513
×