6. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 5 L’inconvénient majeur de cette méthode est que le résultat est dépendant du travail effectué en amont. C’est-à-dire la validation et la vérification des documents de chaque phase précédente. Cela peut entrainer des détections d’erreurs jusqu’à la fin du développement. La méthode Agile Cette méthode est de plus en plus répandue de nos jours car elle possède des avantages non négligeables. Elle s’organise de la manière suivante : c’est une réalisation itérative qui permet d’éviter l’effet tunnel. Le produit est adapté au besoin du client plus rapidement. Le code est mis à jour à chaque itération. 2 - Source : http://www.ntiercustomsolutions.com/training-courses/agile-software-development/ Deux pratiques essentielles constituent cette méthode : - La réalisation des tests dits exploratoires, consistant à tester les nouvelles fonctionnalités mis en place lors de la dernière livraison - L’exécution des tests couvrant systématiquement les fonctionnalités définies et garantissant en permanence le contrôle de conformité aux besoins métiers. Cette façon de travailler permet de répartir de manière plus efficace la charge de travail. Le cycle en V possède une phase de test en « dent de scie » tandis que la méthode Agile axée sur le principe de l’itération, permet d’avoir une charge constante donc optimale.
On le répète souvent : l’automatisation des tests de non régression est un enjeu stratégique pour les entreprises. Et dans un contexte où les délais et les coûts de développement des applicatifs sont très serrés, les tests manuels ont de moins en moins de place. D’autant plus qu’un automate est capable de refaire des tests pré-enregistrés et prédéfinis, de comparer les résultats avec les comportements attendus et de signaler le succès ou l’échec des tests. Une fois créés, les tests automatisés peuvent être facilement rejoués. Ils peuvent également être étendus afin d’exécuter des tâches impossibles à effectuer avec un test manuel.
Dans cet article je vais vous présenter une librairie en Python qui permet d'automatiser des actions sur un navigateur web. A la fin de cet article vous serez en mesure d'ouvrir et de fermer une page web, de localiser des éléments présents dans la page, de remplir des formulaires, de vous déplacer dans la page et dans le site avec les clics, d'utiliser certaines options de navigation du navigateur (suivant/précédent), récupérer l’adresse de la page sur laquelle on se trouve (utile si on se déplace dans le site web) et même de faire des screenshots de la page que vous voyez.
Chaque logiciel présenté ci-après gère son référentiel d’objets d’une manière différente. vTest propose de visualiser et de modifier les propriétés uniquement des objets qui sont reconnus lors des tests. TestComplete et TestPartner permettent de créer des modèles ou des objets-types et donnent la possibilité de faire reconnaître au logiciel des objets complexes aux propriétés personnalisées.
21. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 20 Nouveautés Il a donc été nécessaire de développer de nouveaux tests de Turing, simple pour l’utilisateur et irrésolvable pour un ordinateur. C’est ainsi que depuis 2009, le projet ReCaptcha appartient à Google. Celui-ci révolutionne les captcha habituels. En ne proposant qu’une simple case à cocher et quelques informations à écrire, il est possible de déterminer si l’utilisateur est un ordinateur ou humain. Le système ne va pas contrôler les informations rentrées, mais comment elles ont été rentrées : les mouvements réalisés par l’utilisateur, le scroll3 , les mouvements de souris… En fonction de ceux-ci, le système est capable de différencier un robot d’un humain. Et ce n’est pas tout, en cas de doute, un deuxième test est proposé. Cela peut être un captcha classique, ou bien un test encore très difficile pour un robot : une série de photos présentant un intrus à retrouver. Une étape simple sur le plan cognitif pour un cerveau, beaucoup plus complexe pour un programme. Trouver une photo similaire à celle présentée, ou à l’inverse un intrus parmi les photos, reste trop difficile à ce jour pour un robot. De plus, d’après Google, le moteur s’enrichit également sans cesse : toutes les actions menées par les utilisateurs servent à lui apprendre à affiner sa détection de ce qui semble réel ou, au contraire, de ce qui est simulé. Pourquoi ne peut-on pas automatiser les tests ? Un CAPTCHA comme expliqué précédemment, ne peut être reconnu par un ordinateur. Cela signifie que lancer des reconnaissances de forme par un logiciel, ne rendrait pas un résultat correct. Il existe à ce jour des logiciels permettant la comparaison d’image. Ceux-ci comparent l’image fournie au départ (par les testeurs / clients) avec l’image rencontrée durant le test. Il est possible de régler un “taux de validation”. On considère pour chaque type d’image un taux de validation à passer. Par exemple, en moyenne pour une image de type .JPG, on accepte le scénario de test à partir de 80% de ressemblance. En revanche, pour un GIF, ce taux monte à 95%. Cela prouve qu’il existe néanmoins une marge d’erreur possible. Ce système ne peut être utilisé avec les captcha, générés aléatoirement. Le logiciel n’ayant aucun point de comparaison, il ne peut utiliser cette méthode. 3 Faire défiler verticalement le contenu d’un document à l’aide de la molette d’une souris – Source : Wikipédia

ZennoPoster a apporté d'excellents résultats à ses utilisateurs. L'interface pourrait représenter un défi pour les débutants, mais après quelques jours, il sera possible de réaliser des tâches que vous n'auriez jamais imaginées possibles ! Avec ses caractéristiques uniques, croyez-moi quand je dis que le ciel est la seule limite à votre liberté de réaliser une véritable automatisation ! ZennoPoster a certainement fait ses preuves.
Dans le chapitre « La question de fond ou le problème décisionnel »  : […] ont pour origine des erreurs humaines successives qui auraient pu être évitées par une automatisation plus poussée du système en cause, et des exemples opposés où l'automatisation a créé des situations dangereuses qu'on aurait pu éviter par des reprises manuelles. Cette question est d'autant plus d'actualité à l'heure où l'avion de ligne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robots/#i_2513
Internet est une mine d’or pour trouver l’information qu’il vous manque. Et parfois vous souhaitez récupérer des masses d’information. Votre souci est alors de récupérer ces informations et le faire manuellement peut être très vite fastidieux car répétitif. De nombreux éditeurs ont développé des solutions logicielles pour vous aider à automatiser ce genre de tâches. Dans cet article, nous allons vous présenter quelques unes des possibilités offertes par l’un de ces logiciels, Zennoposter.
I used Firebug to find the ID of the search button (magnifying glass) on the page, then used .getElementById again to grab it, and the .Click method to click it. Alternatively, we could have submitted the search box form like this instead objIE.document.getElementById("search_form_homepage").Submit. Actually, there’s a simpler method still that would allow us to skip the previous 3 steps altogether. Can you see it? Hint: take a look at the url we ended up with… https://duckduckgo.com/?q=auto+parts+in+Houston+TX. Got it? If you still don’t see it, and you don’t think you’ll be able to sleep tonight, email me 🙂
Au cours de nos missions, nous avons identifié les facteurs que les sociétés informatiques doivent prendre en compte pour estimer l’effort manuel nécessaire à l’automatisation des tests. Parmi ces facteurs : la complexité du langage utilisé pour la création des scripts de test et le volume de travail requis pour planifier, produire, exécuter et maintenir les scripts. Un autre élément contribuant à l’estimation de l’effort consiste à classer les tests par niveau de complexité (simple, moyenne, complexe) en fonction du nombre de transactions et du nombre d’étapes définis par les scripts requis pour chaque cas.
Par rapport aux tests automatisés traditionnels, qui se contentent en général d'interagir avec le SUT en utilisant un automate de test (exécution de clic/contrôles sur une IHM, appel d'un webservice...), Squash TA propose une approche plus robuste, en complétant cette interaction avec le SUT avec des phases de tests complémentaires : les phases de setup et de teardown.
La propriété Action est une section qui vous permet d’éditer les paramètres/options pour des actions individuelles dans votre projet. En cliquant sur l’une des actions enregistrées dans le projet, on pourra alors éditer ses propriétés. Lorsque vous commencez à ajouter des actions personnalisées plutôt que des actions enregistrées, cela devient important. Les propriétés d’action sont aussi la façon dont vous changez votre bot pour utiliser des variables, plutôt que le texte que vous avez entré lors de l’enregistrement du script.
Une fois ces étapes réalisées, vous disposerez de la configuration de base afin de pouvoir commencer à travailler sur vos scripts. Voici ci-dessous où PhantomJS doit être localisé si vous travaillez sous Windows, ce screenshot vous montre également à quoi doit ressembler votre environnement de travail. On voit le dossier "selenium" installé donc tout est prêt.
×