16. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 15 C. Les logiciels de suivi d’anomalie Lorsqu’un bogue est découvert sur l’application testée, une fiche d’anomalie doit être écrite afin que l’équipe de développement puisse corriger le problème. Ce rapport n’est généralement pas fait « à la main » sans une norme spécifique. Il existe des logiciels de suivi d’anomalie, qui ont tous le même principe de base : écrire une fiche de bogue. C’est pourquoi je fonderai mes explications sur le logiciel Mantis, utilisé dans mon service, et citerai d’autres logiciels. 1) Un logiciel open source : MantisBT. Mantis Bug Tracker est basé sur une interface Web et facile à prendre en main pour un novice. Il est écrit en PHP et nécessite une base de données (exemple : MySQL, SQL Server) supportées par un serveur web (par exemple : Apache). Cet outil est open source et personnalisable : c’est pourquoi il est largement utilisé dans le monde professionnel. C’est un outil très adapté pour la déclaration d’anomalies et leur suivi : lorsqu’un bogue est découvert, une fiche est créée dans l’outil. Cette fiche regroupe les informations essentielles pour que l’équipe de développement puisse traiter la fiche au mieux. On retrouve dans cette fiche les informations suivantes :  Projet associé (paramétrable par l’administrateur)  Lot associé / Version du produit (paramétrables)  Sévérité et Priorité : ces critères sont les plus importants car ils permettent de traiter les bogues bloquants et urgents dès leur soumission.  Résumé de la fiche : généralement soumis à une normalisation pour une meilleure organisation des équipes.  Description du problème : c’est ici que l’on indique la description du bogue rencontré ainsi que des étapes à réaliser pour reproduire le problème.  Fichier joints : des captures d’écrans sont appréciées car elles permettent de montrer le bogue rencontré sur son propre écran.  Commentaires : il est possible pour un utilisateur d’ajouter un ou plusieurs commentaires à la fiche. Il existe bien évidemment, d’autres champs qui sont paramétrables par l’administrateur, en fonction de la demande et des besoins. Lorsque qu’une fiche est envoyée à l’équipe de développement, celle-ci se charge alors de reproduire et corriger l’anomalie. Ainsi, une fiche possède un état qui indique sa situation : ouverte, résolue, fermée… ces états sont également paramétrables. Cela permet, sur l’écran de synthèse, d’avoir une vue globale sur les anomalies traitées ou non. Il est possible de trier par domaine, priorité, sévérité… et autres filtres.
Un cadre de test qui utilise une interface de programmation à l'application pour valider le comportement dans le test. Testant l'interface utilisateur de l'application ou fonctionnaitées. Il peut aussi tester les interfaces lié aux classes, des modules ou des bibliothèques sont testés avec une variété d'arguments de saisie pour verifier la validité des résultats rendus.

Dans le chapitre « Assemblage des fragments  »  : […] de la bio-informatique est l'aide à la « mise en forme » des génomes de grande taille. En effet, grâce aux apports de la robotique, le biologiste peut désormais séquencer des génomes complets. Toutefois, la technologie des robots ne permet pas de traiter plus de 700 nucléotides sur un seul fragment d'ADN à la fois : le génome est donc découpé, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_2513
Here we reserve aEle as a different type of object variable. Specifically, we early bind it for use as a webpage link (the tags on a webpage). The other way would be to declare it more generically as Dim aEle as Object then later put it to use in one or more specific roles as an object — either way works. Once again, I could choose to call it anything, even mySuperHrefThingy, but I like the simplicity of aEle because it’s short and makes me think element.
La complexité de la mise en place de tests fonctionnels automatisés est plus basée sur les éléments externes (intégration continue, contrôle des données, branchement à l’infrastructure, aux sources externes (API, BDD, …)) que les tests en eux même. De plus, malgré un coût d’entrée certain, ils permettent de faire gagner du temps et de la qualité dès les premières exécutions en s’assurant que les fonctionnalités clés de l’application (et les autres) sont fonctionnelles.
L'assistance en direct fournit un support à l'utilisateur final grâce à l'utilisation d'outils qui améliorent l'interaction distante entre les analystes et les utilisateurs. Vous pouvez utiliser des réponses automatisées prédéfinies pour communiquer avec l'utilisateur final. Vous rassemblez des informations détaillées sur l'ordinateur d'un utilisateur final et agissez pour lui apporter une assistance.
Un cadre de test qui utilise une interface de programmation à l'application pour valider le comportement dans le test. Testant l'interface utilisateur de l'application ou fonctionnaitées. Il peut aussi tester les interfaces lié aux classes, des modules ou des bibliothèques sont testés avec une variété d'arguments de saisie pour verifier la validité des résultats rendus.
10. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 9 Cette opération de préparation de planning pré-recette, permet de donner une date de fin de recette aux responsables. Parfois – et c’est le cas chez Groupama gan vie – la phase de recette est suivi d’une phase d’homologation. Cette phase se présente comme une phase de recette mais de façon bien plus synthétique : c’est la phase de pré-production. Il faut donc également prévoir dans les plannings cette phase ainsi que les réunions adéquates. La Moa se chargeant de la recette, c’est bien souvent des référents métiers qui se chargent de l’homologation. Ceux sont eux qui décident si oui ou non il est possible de mettre en production. Ce n’est en aucun cas la MOA qui donne le GO pour la mise en production. Le planning est donc un élément indispensable dans un projet pour toutes les ressources de celui-ci. 2) Jeux de données et base de données Qu’elle soit manuelle ou automatisée, la recette fonctionnelle nécessite dans tous les cas des données. Celles-ci sont utilisées pour effectuer des tests. Cela peut être des noms, des numéros de téléphone, des adresses…. Toutes ces informations doivent être préparées afin de ne pas perdre de temps durant la phase de test. Si une ou plusieurs informations venaient à manquer durant le cycle de recette, cela ralentirait le processus : il faut chercher les informations, les préparer et ré-exécuter les tests. C’est pourquoi il est idéal de fabriquer un fichier référence regroupant l’ensemble des données qui seront utilisées : - Pour une recette manuelle, les testeurs s’appuieront sur ce fichier pour préparer le cahier de test et si besoin pendant les tests en complément. - Pour une recette automatisée, c’est le logiciel utilisé qui aura pour point d’appui ce fichier. Il s’alimentera avec les informations contenues dans ce fichier, en fonction des paramètres fournis par les testeurs. De même, la phase de préparation nécessite avant tout une base de données pour les tests. Il faut donc créer la base en fonction des spécifications si elle n’existe pas. Dans le cas d’évolution sur une application existante, il faut s’assurer que la base a bien été modifiée en conséquence. Celle-ci doit également être soumise aux tests. 3) Le cahier de recette Avant de démarrer l’exécution de la recette – celle-ci ne se fait pas « à l’aveugle » - il faut rédiger un cahier de recette. J’ai eu l’occasion dans mon travail de rédiger plusieurs cahiers de tests et donc d’apprendre à le faire. En effet, ceux-ci se préparent en suivant les spécifications fonctionnelles rédigées après l’expression de besoin. Les spécifications fonctionnelles (détaillées ou générales) décrivent le fonctionnement de l’application, de ses modules ainsi que de ses interfaces. Elles répertorient alors la totalité des attentes du client détaillées sous formes de points à traiter. Le travail à réaliser est alors de prendre un à un les points énoncés et de préparer des scénarios de test. Un scénario, comporte de une à plusieurs manipulations à effectuer sur l’application.
Automatiser les test d’intégration et les tests de bout en bout implique, pour la viabilité du système en production, que les déploiements soient au maximum automatisés – on parle alors de déploiement continu. Les procédures de déploiement doivent être reproductibles, et contenir le moins de sources d’erreurs possible – intervention manuelle notamment – car elles seront potentiellement jouées un grand nombre de fois.
Ainsi, l'automatisation peut s'appliquer à des processus qui ne mettent en œuvre aucune énergie physique appréciable : détection ; contrôle et mesures ; calculs en temps réel, c'est-à-dire à mesure que le processus se déroule, en vue d'en assurer la conduite ; gestion en temps réel d'un processus en vue d'en contrôler strictement l'économie ; diagnostic ; reconnaissance des formes, c'est-à-dire identification à partir de multiples critères. L'automatisation peut atteindre divers degrés de complexité dont la classification a été établie.
des outils de compréhension de la structure des systèmes et de leur comportement, et une composante pratique car l'automatique a pour fin de faire fonctionner des systèmes en minimisant l'intervention humaine pour éviter toutes sortes de tâches fastidieuses, répétitives ou dangereuses, et donc d'en permettre l'automatisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatique/#i_2513
Dans le chapitre « Le machinisme au xxe siècle »  : […] Depuis la Première Guerre mondiale, et surtout depuis la Seconde, le machinisme est passé de la mécanique classique à l'automatisation, c'est-à-dire à la création de machines où il n'y a plus aucune intervention humaine, surveillance et réparations exceptées. Cela a été rendu possible par une utilisation généralisée de l'électronique, par des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machinisme/#i_2513
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

17. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 16 Chaque employé qui a accès à Mantis, possède un compte associé à un profil. C’est pourquoi, chaque fiche est associée à une personne. C’est un système qui facilité le suivi, car une personne qui reporte un bogue sera plus efficace pour le corriger. De plus, il est possible d’être averti par e-mail d’un changement d’état, un ajout de commentaire ou autre caractéristique, sur chaque fiche associée à notre nom (avoir écrit la fiche, écris un commentaire…). Ainsi le schéma de correction des anomalies peut se représenter comme suit : 2) Des concurrents à MantisBT HP Quality Center est sans doute l’un des plus connu, notamment car il permet non seulement de suivre des fiches d’anomalies mais il gère également les campagnes de tests de bout en bout. Outil est capable de communiquer avec ses outils d’automatisation des tests ainsi que ses outils permettant les tests de performance. JIRA est développé par Atlassian SoftWare Systems. C’est une contraction de Gojira (nom japonais de Godzilla). Son langage de programmation est le JAVA. Cet outil est proposé pour des projets open source et des organisations non commerciales. On peut également citer : Redmine, application web libre développée en Ruby On Rails. Mais aussi, Bugzilla développé en Perl et Trac développé en Python. 4 - Source : http://www.conseilorga.com/publications/recettes-tests-et-qualifications
je cherche à automatiser le remplissage d'un formulaire, cochage de différentes cases, téléchargements de fichiers pdf et tout ça en un seul script. J'ai commencé avec cURL et donc le php mais je n'y arrive pas donc j'ai cherché d'autres moyens de le faire. En parcourant des forums je suis tombé sur phantomjs. J'ai téléchargé le logiciel, ouvert le "quick start" du site officiel et... je n'arrive même pas à exécuter le premier scripte ("Parse error").
Contrairement à ses prédécesseurs, WebDriver offre la possibilité d'exécuter des tests sur des navigateurs avec des événements "natifs" (native events VS synthetic events) tel qu'un utilisateur final le ferait. Autrement dit, plus d'injection JavaScript comme auparavant c'est désormais le système d'exploitation qui déclenche les événements du navigateur via un driver. Même si dans la pratique, cela n'est pas toujours vrai, beaucoup de drivers injectent encore du JS... En effet, Firefox sous Linux ne supporte pas nécessairement les événements natifs selon le gestionnaire de fenêtres utilisé. Et ça n'est pas encore implémenté pour MAC OS.
Maintenant que notre environnement Python, que les bilbiothèques Selenium et PhantomJS ont été installées, et que nous avons eu un aperçu du fonctionnement de chaque "bloc", voici un script qui va reprendre et montrer l'étendue des possibilités dans le scripting de macros sous Python. Ce script va réaliser les actions suivantes : il va se rendre sur le moteur de recherche Google, il va taper le mot clé "Campus Booster" puis effectuer une recherche, il va cliquer sur le premier lien, saisir les identifiants Campus Booster et ainsi se connecter, puis va retourner l'URL de la page une fois connecté ainsi qu'un screenshot, le tout sans quitter la ligne de commande ni ouvrir de navigateur (en vrai, un navigateur s'ouvre de manière invisible, il s'agit du navigateur PhantomJS).
Contrairement à ses prédécesseurs, WebDriver offre la possibilité d'exécuter des tests sur des navigateurs avec des événements "natifs" (native events VS synthetic events) tel qu'un utilisateur final le ferait. Autrement dit, plus d'injection JavaScript comme auparavant c'est désormais le système d'exploitation qui déclenche les événements du navigateur via un driver. Même si dans la pratique, cela n'est pas toujours vrai, beaucoup de drivers injectent encore du JS... En effet, Firefox sous Linux ne supporte pas nécessairement les événements natifs selon le gestionnaire de fenêtres utilisé. Et ça n'est pas encore implémenté pour MAC OS.

I am a relative newbie to Sahi but I am finding that Sahi is a fantastic way to automate tests and then run them on a variety of browsers including Firefox, Chrome and IE. I am a little reluctant to include IE because it gives me the most problems when dealing with https sites. I haven't tried Sahi on a Mac, but I am confident that it will work there without too much difficulty. FYI. I developed an interesting pattern for moving through our website by having a script per page that "knows" how to recursively include the path it needs to get from any given starting page to itself. This is a work in progress because there are a lot of pages. I will be adding more smarts so that each page script will "know" how to test the page, including link testing and full page screen captures. Suggestions for the last - welcomed,

3. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 2 Remerciements Je tiens à remercier dans un premier temps toute l’équipe pédagogique de l’école HITEMA. Je remercie Jean-Paul DAVID et Aurélien ARRIBEY, sans qui je n’aurais pu effectuer mon alternance chez Groupama Gan Vie. Je tiens à remercier Etienne BONTEMPS et Florence MOUGEL qui m’ont accompagné dans mon travail de tous les jours en m’apportant leur expérience et leurs conseils, leur écoute et leur pédagogie. Je remercie tout particulièrement Jérémy LE HELLOCO, mon tuteur depuis 2014, pour toute son attention et son suivi à mon égard, ses conseils et son expérience au sein de Groupama. Enfin, je remercie toute l’équipe de la MOA Collectives, pour leur écoute et leur soutien tout au long de mon apprentissage.
Based on a formula by Gilles Saint-Paul, an economist at Toulouse 1 University, the demand for unskilled human capital declines at a slower rate than the demand for skilled human capital increases.[100] In the long run and for society as a whole it has led to cheaper products, lower average work hours, and new industries forming (i.e., robotics industries, computer industries, design industries). These new industries provide many high salary skill based jobs to the economy. By 2030, between 3 and 14 percent of the global workforce will be forced to switch job categories due to automation eliminating jobs in an entire sector. While the number of jobs lost to automation are often offset by jobs gained from technological advances, the same type of job lost is not the same one replaced and that leading to increasing unemployment in the lower-middle class. This occurs largely in the US and developed countries where technological advances contribute to higher demand for high skilled labor but demand for middle wage labor continues to fall. Economists call this trend “income polarization” where unskilled labor wages are driven down and skilled labor is driven up and it is predicted to continue in developed economies.[101]
×