Les serveurs, ils tournent sur une machine liée ou non au projet. Ils sont plus performants, ne bloquent pas l’utilisateur et peuvent s’intégrer dans un workflow de développement (Ex : Selenium webdriver, IBM rational functional tester, …). Les actions sont les différentes commandes qui seront jouées dans un test. Cela va du clic, à la gestion de variable, à la vérification d’attribut.
Un inventeur indépendant, George C. De Vol, développe et brevette aux États-Unis, en 1954, un système d'enregistrement magnétique capable de commander les opérations d'une machine. Pour le vendre, il crée, avec l'ingénieur Joseph F. Engelberger, la première entreprise de robotique, Unimation Inc. Le premier « Unimate » est vendu en 1961 à General […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-du-premier-robot-industriel/#i_2513
Home automation (also called domotics) designates an emerging practice of increased automation of household appliances and features in residential dwellings, particularly through electronic means that allow for things impracticable, overly expensive or simply not possible in recent past decades. The rise in the usage of home automation solutions has taken a turn reflecting the increased dependency of people on such automation solutions. However, the increased comfort that gets added through these automation solutions is remarkable.[77]

26. L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline Annexe 1 : Exemple de plan de test sur le lot 6 du logiciel IGC, Groupama Gan Vie. Cette image représente un plan de test se déroulant sur 8 semaines. On peut y observé les dates pour chaque période, le nombre de jours alloué à la période indiquée, le thème à recetter, le ou les acteurs (les testeurs), le nombre de cas à tester par thème et le nombre total. Ce plan permet à chaque ressources de savoir ce qu’elle a à faire et en combien de temps. Tous les acteurs de la recette sont ainsi informés de la situation.
Pourquoi dans ce cas utiliser Squash TA ? Tout simplement car ces automates se limitent à interagir avec l'application à tester en simulant des actions IHM (application webs) ou en appelant des services (webservices). Or, cela ne suffit pas pour garantir que le test automatisé sera reproductible. Squash TA propose donc de compléter ces tests avec des fonctionnalités diverses permettant par exemple de gérer les jeux de données et de faire des vérifications complémentaires à l'issue des tests. Des exemples de fonctionnalités sont présentés ci-dessus.
19. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 18 B. Les inconvénients Le cout de la mise en place de l’application de tests Choisir une application d’automatisation des tests est la première étape lorsque l’on veut réaliser l’automatisation sur une application. Cependant, il faut mettre cette application en place au sein de l’entreprise. Ce n’est pas anodin car la mise en place nécessite des installations, configurations au sein des différents services. Cela a un certain cout non négligeable : installation, configuration, licence, maintenance. La formation des utilisateurs Lorsque l’application est installée au sein de l’entreprise, les utilisateurs en charge de la recette – la MOA généralement – doivent apprendre à se familiariser avec le logiciel. Il est possible que l’entreprise choisisse d’installer un logiciel lorsqu’une équipe est au complet depuis plusieurs années : cela signifie que la plupart – voire tous les membres – de l’équipe ne sachent pas se servir de l’application. L’entreprise se doit alors de former l’équipe, ou de laisser l’équipe s’auto-former. Dans les deux cas, il y a un coût et du temps accordé à cette étape non négligeable. Contrainte sur l’écriture du test : Les tests à écrire doivent être robustes : après une modification de l’interface graphique, le test doit continuer à être fonctionnel. De plus, il est bien souvent nécessaire de connaitre l’interface graphique avant de pouvoir écrire le test. Enfin et comme précisé ci-dessus, il est plus facile d’écrire un test manuel qu’un test automatique : lorsque les délais sont courts, il est difficile d’écrire des tests automatisés. La maintenance Le problème de l’exécution des tests est déporté vers la maintenance des tests automatisés. En effet, le temps passé à maintenir les une ou plusieurs bases de scripts automatisés est parfois plus important que de ré-exécuter les tests manuellement. Cette maintenance est le point majeur à prendre en compte lorsqu’une entreprise souhaite automatiser sa recette. Elle doit s’assurer que le temps accordé à la maintenance reviendra moins cher que de continuer à exécuter manuellement les tests.

Les serveurs, ils tournent sur une machine liée ou non au projet. Ils sont plus performants, ne bloquent pas l’utilisateur et peuvent s’intégrer dans un workflow de développement (Ex : Selenium webdriver, IBM rational functional tester, …). Les actions sont les différentes commandes qui seront jouées dans un test. Cela va du clic, à la gestion de variable, à la vérification d’attribut.
cents ans. Mais les outils numériques peuvent influencer leur mise en œuvre. Par exemple, pouvoir fournir immédiatement un retour pertinent à un élève lors de la réalisation d’une série d’exercices peut favoriser le processus d’automatisation. De même, pour comprendre un phénomène dynamique complexe (comme le galop du cheval), le fait de pouvoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-avec-le-numerique/#i_2513
×