Par la suite, vous serez plus à même de faire le bon choix. N’oubliez pas que ce ne sont pas vos méthodes qui devraient s’adapter à l’outil mais bien l’inverse, sauf si vous en êtes à vos premiers pas. Prenez le temps de questionner sur les mécanismes de licences, les modules dont vous avez réellement besoin et ceux qui pourraient s’ajouter par la suite.
11. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 10 Il faut évidemment tester les scénarios « passants » : quels sont les résultats attendus pour une utilisation correcte ? Mais il faut également tester les scénarios non passants – aussi appelés « bloquants » : que se passe-t-il si je provoque une erreur ? La réponse à cette question est définie entre le client, la maitrise d’ouvrage et la maitrise d’œuvre. Il faut définir ce que le client attend et ce qui est réalisable, c’est la maitrise d’ouvrage qui effectue le lien entre les deux parties. Créer un scénario pour tester une fonctionnalité nécessite d’envisager une multitude de tests différents. Prenons l’exemple d’un champ de saisie à l’écran : si celui-ci attends un numéro de téléphone, il faut tester l’écriture d’un numéro de téléphone à 10 chiffres et vérifier que cela ne provoque pas d’erreur. Il faut également tester l’écriture de caractères (voire caractères spéciaux) pour provoquer une erreur. Mais aussi : un mix entre chiffre et lettres, un champ vide (ce champ est- il obligatoire ou facultatif ?), la taille du champ (celui-ci est-il limité ?)… Tous ces scénarios sont écris uniquement sur une seule et même «fonction » : celle du champ « numéro de téléphone ». Il y a donc environ 6 tests pour celui-ci, tout en sachant que l’on peut en faire 1, 2 ou plus, en fonction du temps imparti et de la pertinence des scénarios. Cet exemple basique prouve qu’il existe alors une quantité importante de tests pour une application. De nos jours, chaque logiciel ou applications possède plusieurs interfaces, composées elle-même de plusieurs fonctionnalités, boutons et autres actions. Ces actions peuvent être très simple comme l’exemple précédent ou bien plus compliquées : on peut imaginer des affichages de données en fonction de critères choisis, mais encore des envois de mails automatiques à des adresses différentes en fonction d’une maille entité / produit / objet. C. L’exécution de recette et les suivis d’avancement. Un cahier de recette correctement rédigé et précis, facilite grandement le travail à effectuer sans oublier de tests « évidents ». Cela permet également un suivi du travail effectué ou non, en cours, validé ou non. Ce cahier permet aussi de répertorier les problèmes rencontrés. En effet, le but étant de corriger les anomalies découvertes, il est ainsi très pratique de savoir pour chaque scénario ce qui pose problème. Lorsqu’un bogue est découvert, nous procédons comme suit : - Définir si le bogue est reproductible o Si oui, alors il est assez simple de définir la manipulation effectuée. o Si non, cela peut être dû à un problème qui n’est pas lié au développement, mais d’éléments externes (exemple : mauvaise connexion internet). Cela peut être également un problème « aléatoire ». Dans ce dernier cas, il est difficile de les résoudre. - Définir le périmètre du bogue : entité, écran, utilisateurs particuliers, etc. - Rapporter le bogue aux développeurs et le rapporter dans le cahier de tests. Pendant que l’anomalie est en cours d’analyse et de correction chez l’équipe de développement, la maitrise d’ouvrage peut poursuivre les autres tests. Lorsque le bogue est corrigé, un patch est alors appliqué et il est possible de tester à nouveau le scénario bloquant. Ce schéma est répété jusqu’à ce que le scénario soit complètement validé.

L’outil nécessite tout de même quelques minutes de prise en main, mais les possibilités sont infinies. Wildfire s’adapte vraiment à vos habitudes et à vos tâches récurrentes. Vous trouverez quelques exemples de workflows conçus pour les professionnels, mais pas que. Vous pouvez créer un CSV contenant vos sites préférés pour automatiser votre veille le matin : Wildfire peut vous permettre d’ouvrir automatiquement votre premier site préféré, scroller à votre convenance, fermer l’onglet, passer au suivant, et ainsi de suite. Les mauvaises langues diront que c’est un outil pour les fainéants, d’autres verront qu’il permet de gagner en productivité en se concentrant sur des tâches plus intéressantes. Une documentation est incluse et vous permet d’imaginer toutes les possibilités qu’offre Wildfire.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 
Une autre fonctionnalité phare de Selenium et l’automatisation de tests fonctionnels grâce à Selenium Webdriver, anciennement Selenium Remote Control. En effet, cet outil est un serveur java qu’il est possible d’installer en local ou sur un serveur d’intégration, va permettre de démarrer virtuellement un navigateur et d'interpréter des scripts en langage Selenese (langage de programmation Selenium) afin d’interagir avec le navigateur. Par ailleurs, il est possible de le paramétrer finement de façon à lancer les tests sur plusieurs navigateurs à la fois. PHPUnit et Codeception proposent un plugin permettant d’interfacer Selenium Webdriver dans leur interface. De cette façon, la gestion des tests s’effectue au même emplacement. Néanmoins, l’utilisation de Selenium Webdriver nécessite l’installation de dépendances dédiés au java, la configuration ainsi que la prise en main est plutôt longue et difficile. Dans ce contexte là, il faut s'assurer que mettre en place une telle solution puisse être amortie.
Une fenêtre modale est très utile lorsque vous voulez que les utilisateurs interagissent avec votre site . De temps en temps, une fenêtre modale est appelée une boîte modale que la fenêtre est utilisée pour afficher la boîte de dialogue . Dans un article précédent, nous vous avions guidés à travers un tutoriel sur la façon de faire des fenêtres modales en utilisant Bootstrap Plugin.Dans ce post,
De cet effort, j’ai pu appliqué les mêmes mécanismes et fonctionnalités sur un autre produit similaire, en réutilisant une majeure partie du code en moins de 5 JP. La librairie de fonction étant extensible et réutilisable, la maintenance est simplifiée. L’intégration avec les différents outils de suivis d’anomalie est flexible car chacun dispose d’une librairie de fonction.

14. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 13 3) QAWizard QAWizard, de la société Seapine Software, ne manque pas d’intérêt malgré une présence encore marginale en France. Peu onéreux, QAWizard est très simple d’utilisation. Le passage d’un mode « tableau » pour les débutants à un mode « code » pour les testeurs aguerris permet d’appréhender progressivement et en douceur la complexité des tests fonctionnels. Le support en France reste un des points faibles du produit. B. Les logiciels de tests sur mobile Comme expliqué dans le paragraphe précédent, il existe une multitude de logiciel afin d’automatiser les tests sur PC. Ces logiciels ne sont pas adaptés pour réaliser des tests sur mobile. En effet, une application mobile est parfois développée dans un langage qui diffère de ceux utilisés pour une application PC. Il y a également des actions qui ne sont pas réalisables sur un PC (le zoom à deux doigts par exemple) et donc non pris en compte par les logiciels de test PC. On retrouve notamment les langages JAVA pour Android, mais aussi Objective C pour IOS, et plus couramment HTML5 / JavaScript qui reste le langage le plus simple à ce jour. Je vais dans cette partie exposer les moyens qui ont été conçu afin de réaliser des tests fonctionnels automatisés pour les mobiles. 1) Des tests spécifiques aux mobiles Il existe certains types de tests qui ne sont présents que pour les téléphone portable / tablettes. Ils sont réalisés par les constructeurs de ceux-ci : Les tests d'interopérabilité (IOT) Ces tests sont réalisés en général dans les labos des opérateurs pour s'assurer que le mobile qu'ils vont proposer à leur client est capable de communiquer correctement avec leur réseau sans perturbation. La variété d'équipements avec des fournisseurs différents permet à l'opérateur de réduire les coûts de son réseau en faisant jouer la concurrence, mais aussi d'éviter d'être dépendant d'un seul fabriquant au risque de se confronter à l'obligation de renouveler complètement son réseau au cas où son principal fournisseur disparaît. Ces équipements remplissent les mêmes normes de fonctionnement d'un constructeur à un autre ; mais la norme ne les oblige pas à intégrer les mêmes protocoles de communication. Ce qui explique le but des tests IOT qui permet de s'assurer que le mobile est capable de communiquer avec tous les types d'équipements du réseau de l'opérateur. Les tests protocolaires ou procédures (couche 3 du réseau mobile) Ces tests sont réalisés par les fabricants de téléphonie mobile. Le but est de s'assurer que le mobile implémente correctement les procédures ou protocoles de niveau 3 (couche réseau), comme par exemple les procédures de mise à jour de localisation, l'attachement sur une cellule convenable, les appels entrants et sortants, etc....
On ne se contente pas d’installer des outils et de vous former en disant que c’est facile. La marketing numérique est une tâche complexe, avec mille subtilités et surtout, qui évolue sans cesse. Nos experts sont dédiés exlusivement à trouver les meilleures tactiques et optimiser les outils implantés chez nos clients. Vous ne perdrez pas de temps à apprendre des tonnes de trucs qui ne seront utiles que 10% de votre précieux temps. Vous pouvez donc vous concentrer sur ce que vous connaissez déjà!

- je saisis une adresse URL dans mon navigateur IE6, cette dernière est paramétrée de telle manière qu'elle m'ouvre le document souhaité dans une nouvelle fenêtre et en lance l'impression. Une première fenêtre s'ouvre donc pour choisir l'imprimante (2 imprimantes virtuelles installées, l'une est MS document image writer, l'autre est CUTEPDF pour générer des PDF). Souhaitant sauvegarder les différents documents que je télécharge dans des PDF, mon imprimante cutepdf est définie par défaut. Je n'ai donc qu'à faire sur la fenêtre d'impression, puis quelques temps plus tard (le temps nécessaire à la génération de mon pdf j'imagine) une deuxième fenêtre s'ouvre , ("enregistrer sous") me réclamant un nom de fichier PDF et sa localisation. Le nom de fichier proposé est toujours le même, il est formatté à partir de l'adresse du site hébergeant le document en question.


Dans le chapitre «  Vers l'automatisation des échecs »  : […] L'aspiration à une automatisation des échecs ne s'est d'abord traduite que par des récits de fiction puis par de pseudo-robots comme Turc qui, en 1809, gagna une partie à Napoléon Ier et dans lequel un joueur de petite taille pouvait se loger à l'insu du public. La première réalisation véritable – elle était électromécanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-d-echecs/#i_2513


Dans le chapitre « Assemblage des fragments  »  : […] de la bio-informatique est l'aide à la « mise en forme » des génomes de grande taille. En effet, grâce aux apports de la robotique, le biologiste peut désormais séquencer des génomes complets. Toutefois, la technologie des robots ne permet pas de traiter plus de 700 nucléotides sur un seul fragment d'ADN à la fois : le génome est donc découpé, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_2513
×