13. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 12 II. Les outils de recettage Afin de réaliser la phase de recette, il faut bien évidemment s’appuyer sur des outils de tests. Il est possible – et c’est ce qui est pratiqué dans mon service – d’utiliser simplement le logiciel Excel pour réaliser les cahiers de recette. Cela permet d’effectuer les tests à la main. Cependant, il existe des outils adaptés à la réalisation de tests automatisés. A. Les logiciels de tests sur PC Il existe des logiciels pour effectuer des tests fonctionnels automatisés ; Ceux-ci se choisissent principalement en fonction du langage de programmation utilisé par l’application à tester, ainsi que par sa complexité, l’objectif à atteindre et le coût. 1) Sélénium Sélénium est un outil très utilisé pour automatiser les tests fonctionnels. [Annexe 4] Même s’il semble un peu compliqué d’apparence il est en réalité logique d’utilisation. Sélénium se décompose comme suit :  Selenium IDE : c'est une extension de Firefox, qui permet d'enregistrer une suite d'actions, qu'il sera possible de rejouer à volonté ;  Selenium Web Driver : il s'agit cette fois d'une API, disponible pour plusieurs langages, permettant de programmer des actions sur l'interface, et à vérifier les réponses. Les actions à réaliser peuvent être exportées depuis Selenium IDE. 2) Quicktest Professional QTPro, de HP, représente ce jour l’offre phare dans le monde professionnel. Le référentiel d’objets est particulièrement bien conçu, celui-ci pouvant notamment être généré lors de l’enregistrement, enrichi manuellement ou encore importé à partir d’un autre scénario. Paradoxalement, le produit souffre principalement de sa complétude, difficile à prendre en main pour un débutant. De plus, le coût de la licence est assez élevé par rapport aux autres offres du marché.
L’application utilisée ici est une simulation de gestion de bibliothèque utilisant le langage C# et les composants graphiques Telerik. Pour chaque présentation de livre, deux boutons sont disponibles : le premier permettant de voir la description détaillée du livre, l’autre permettant un retour à la liste des livres. Ces deux boutons sont du même type mais il peut être intéressant de les faire reconnaître comme deux types différents : un « Bouton Retour » et un « Bouton Description ».

Lors d’un précédent article sur le blog, l’outil libre Selenium était présenté. Selenium utilise une autre approche en faisant référence aux objets d’une page Web directement dans le script de tests (par l’intermédiaire des propriétés et attributs des balises HTML). Il n’existe pas dans Selenium d’outil donnant accès à la liste des objets présents ni permettant leur paramétrage, c’est à dire de véritable référentiel d’objets exploitable.

Votre site Web génère des appels, mais vous ne savez comment les visiteurs intéressés vous trouvent? Avec les bons outils, vous connaîtrez les sources payantes (publicité, réseaux sociaux, etc.) et serez ainsi en mesure d’optimiser vos investissements. Nous pouvons mesurer les ventes en ligne et les formulaires de contact mais aussi les appels téléphoniques!
14. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 13 3) QAWizard QAWizard, de la société Seapine Software, ne manque pas d’intérêt malgré une présence encore marginale en France. Peu onéreux, QAWizard est très simple d’utilisation. Le passage d’un mode « tableau » pour les débutants à un mode « code » pour les testeurs aguerris permet d’appréhender progressivement et en douceur la complexité des tests fonctionnels. Le support en France reste un des points faibles du produit. B. Les logiciels de tests sur mobile Comme expliqué dans le paragraphe précédent, il existe une multitude de logiciel afin d’automatiser les tests sur PC. Ces logiciels ne sont pas adaptés pour réaliser des tests sur mobile. En effet, une application mobile est parfois développée dans un langage qui diffère de ceux utilisés pour une application PC. Il y a également des actions qui ne sont pas réalisables sur un PC (le zoom à deux doigts par exemple) et donc non pris en compte par les logiciels de test PC. On retrouve notamment les langages JAVA pour Android, mais aussi Objective C pour IOS, et plus couramment HTML5 / JavaScript qui reste le langage le plus simple à ce jour. Je vais dans cette partie exposer les moyens qui ont été conçu afin de réaliser des tests fonctionnels automatisés pour les mobiles. 1) Des tests spécifiques aux mobiles Il existe certains types de tests qui ne sont présents que pour les téléphone portable / tablettes. Ils sont réalisés par les constructeurs de ceux-ci : Les tests d'interopérabilité (IOT) Ces tests sont réalisés en général dans les labos des opérateurs pour s'assurer que le mobile qu'ils vont proposer à leur client est capable de communiquer correctement avec leur réseau sans perturbation. La variété d'équipements avec des fournisseurs différents permet à l'opérateur de réduire les coûts de son réseau en faisant jouer la concurrence, mais aussi d'éviter d'être dépendant d'un seul fabriquant au risque de se confronter à l'obligation de renouveler complètement son réseau au cas où son principal fournisseur disparaît. Ces équipements remplissent les mêmes normes de fonctionnement d'un constructeur à un autre ; mais la norme ne les oblige pas à intégrer les mêmes protocoles de communication. Ce qui explique le but des tests IOT qui permet de s'assurer que le mobile est capable de communiquer avec tous les types d'équipements du réseau de l'opérateur. Les tests protocolaires ou procédures (couche 3 du réseau mobile) Ces tests sont réalisés par les fabricants de téléphonie mobile. Le but est de s'assurer que le mobile implémente correctement les procédures ou protocoles de niveau 3 (couche réseau), comme par exemple les procédures de mise à jour de localisation, l'attachement sur une cellule convenable, les appels entrants et sortants, etc....
Chez Quoly nous croyons que le succès d’une stratégie numérique passe par la préparation, l’exécution et le suivi. Nous sommes des entrepreneurs, nous connaissons donc vos défis et vos attentes en tant que gestionnaire ou propriétaire d’entreprise. Nous mesurons les résultats pour maximiser votre investissement en temps et en argent. Nous vous offrons une solution globale et qui a fait ses preuves.
L’automatisation ne rend pas forcément le test logiciel plus rapide, plus fiable ou moins onéreux. Les coûts initiaux liés à la configuration et aux outils d’automatisation pouvant être élevés, l’automatisation des tests n’est profitable que si les coûts à long terme compensent ces dépenses initiales. En outre, les outils et méthodologies d’automatisation ne possèdent pas tous les mêmes caractéristiques, fonctionnalités et capacités, et chaque projet peut répondre à des exigences différentes, ce qui a des répercussions sur les coûts et les bénéfices.
As demands for safety and mobility have grown and technological possibilities have multiplied, interest in automation has grown. Seeking to accelerate the development and introduction of fully automated vehicles and highways, the United States Congress authorized more than $650 million over six years for intelligent transport systems (ITS) and demonstration projects in the 1991 Intermodal Surface Transportation Efficiency Act (ISTEA). Congress legislated in ISTEA that "the Secretary of Transportation shall develop an automated highway and vehicle prototype from which future fully automated intelligent vehicle-highway systems can be developed. Such development shall include research in human factors to ensure the success of the man-machine relationship. The goal of this program is to have the first fully automated highway roadway or an automated test track in operation by 1997. This system shall accommodate installation of equipment in new and existing motor vehicles." [ISTEA 1991, part B, Section 6054(b)].
Docker est une solution open-source (sous licence Apache 2.0) qui vise à automatiser le déploiement d’applications dans ce que l’on nomme des “containers”. Situé à mi-chemin entre la virtualisation applicative et l’automatisation (on parle aussi de virtualisation légère), le projet a été lancé officiellement en 2013 et il ne cesse depuis de gagner en popularité.
Dans le chapitre « Genèse des recherches en indexation automatique »  : […] Plusieurs facteurs ont incité les chercheurs en informatique documentaire à tenter de concurrencer l'indexation humaine. D'abord, les contraintes et les insuffisances inhérentes à celle-ci : elle est coûteuse (il faut entre un quart d'heure et une heure pour indexer un document) ; elle est tributaire de la subjectivité de l'indexeur (deux analystes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indexation/#i_2513
Dans le chapitre «  Vers l'automatisation des échecs »  : […] L'aspiration à une automatisation des échecs ne s'est d'abord traduite que par des récits de fiction puis par de pseudo-robots comme Turc qui, en 1809, gagna une partie à Napoléon Ier et dans lequel un joueur de petite taille pouvait se loger à l'insu du public. La première réalisation véritable – elle était électromécanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-d-echecs/#i_2513
On trouve ensuite le bouton pour lancer la recherche sur Google puis on génère le clic avec la méthode .click(). La page Google va ainsi effectuer la recherche sur le mot clé 'campus booster'. On va cliquer sur le premier résultat à partir de l'ID du lien pour se rendre sur l'interface Campus Booster, puis de la même manière, on va entrer notre ID puis notre mot de passe afin de se connecter à Campus Booster. On a donc pu géré avec Selenium la connexion/l'envoi de formulaire.
Un micro-service peut être constitué de plusieurs processus mais l’inverse n’est pas vrai. Une conséquence directe est que les services communiquent entre eux par des appels réseaux et non pas des appels de fonction interne comme dans une application monolithique. Par conséquent, un micro-service est une unité de service qui se développe, se déploie, s’exécute et gère ses données indépendamment des autres services du système. Les avantages d’un système basé sur les micro-services sont, entre autres:

Si l’automatisation du travail est un débat majeur qui suscite souvent de nombreuses craintes c’est avant tout parce que dans l’imaginaire collectif ce sujet est associé à une image tenace : celle d’un robot prenant la place de l’homme. Dans cette logique, l’employé n’est plus acteur de l’entreprise, il en est tout simplement évincé. Mais si ces représentations persistent aujourd’hui c’est surtout parce que l’on oublie trop souvent que le salarié, et ce quel que soit le poste qu’il occupe, peut être l’auteur et le moteur de cette automatisation. En se déchargeant de certaines tâches répétitives et rébarbatives, celui-ci peut en effet gagner un temps précieux et se concentrer ainsi sur des activités plus stimulantes, qui comptent vraiment. Automatiser des tâches professionnelles à faible valeur ajoutée, ce n’est donc pas qu’une question de productivité : c’est aussi l’occasion d’améliorer l’expérience collaborateur au sein d’une entreprise !
Les outils d’automatisation de test ont des fonctions variées. Les tests unitaires automatisés sont des vérifications codées qui valident un comportement spécifique dans une petite section du système. Les tests d’intégration, eux, valident les comportements entre composants, et sont la plupart du temps écrits par les développeurs. Les tests fonctionnels valident une partie du fonctionnement du système, comme par exemple : « puis-je créer un nouveau contact ? » Puis-je exécuter le traitement de la paie ? » Les outils d’automatisation de test supportent par ailleurs performance, charge, sécurité, accessibilité, supervision de la production, ainsi que d’autres tests.
Kalifast est une solution prévue pour vous et vos projets et s’adapte donc au mieux à vos besoins. C’est pourquoi elle permet d’exécuter des scripts sur de nombreux navigateurs web (Firefox, Chrome, Edge, Internet explorer entre autres…) et à distance. En effet, vous pouvez exécuter vos scénarios sur plusieurs appareils en même temps via une même session utilisateur (multi-devices).
Les trois propriétés sélectionnées sur l’illustration précédente suffisent à identifier notre objet de manière fiable. Le type de l’objet est conservé par rapport à l’identification par défaut de TestComplete. Le nom de la balise HTML (Tag Name) est ajouté ainsi que le nom de la classe CSS afin de ne pas confondre cet objet avec un titre classique.
28. L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline Annexe 3 : Exemple de suivi d’avancement format courbe sur le lot 6 du logiciel IGC, Groupama Gan Vie. Sur cet exemple, le suivi d’avancement est réalisé à partir de quatre types de résultats : prévisionnel, révisé, exécuté, validé. Ces états permettent de situer le point d’avancement des équipes. Les deux schémas représentent le même suivi mais de façon différente : nombre de cas et pourcentage, et tous deux avec TNR (tests de Non régressions) inclus. L’état Prévisionnel est le nombre de tests prévu au départ, l’état « révisé » est le nombre de cas revu à chaque période (on peut dire Ajusté). L’état « exécuté » est le nombre de cas qui ont été testé, qu’ils soient OK ou KO. Enfin l’état « Validé » est le nombre de cas qui sont OK, donc corrects.
Solenoid valves are widely used on compressed air or hydraulic fluid for powering actuators on mechanical components. While motors are used to supply continuous rotary motion, actuators are typically a better choice for intermittently creating a limited range of movement for a mechanical component, such as moving various mechanical arms, opening or closing valves, raising heavy press rolls, applying pressure to presses.

Lorsque vous maîtrisez la création du bot, vous contrôlez également l’édition et les résultats. De plus, les bots Zennoposter peuvent être édités et il est facile de faire des changements et des modifications. Si votre bot a besoin de mises à jour, cela ne prendra que quelques minutes de votre temps pour implémenter un correctif. Vous n’avez plus à attendre impatiemment les développeurs de logiciels.
19. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 18 B. Les inconvénients Le cout de la mise en place de l’application de tests Choisir une application d’automatisation des tests est la première étape lorsque l’on veut réaliser l’automatisation sur une application. Cependant, il faut mettre cette application en place au sein de l’entreprise. Ce n’est pas anodin car la mise en place nécessite des installations, configurations au sein des différents services. Cela a un certain cout non négligeable : installation, configuration, licence, maintenance. La formation des utilisateurs Lorsque l’application est installée au sein de l’entreprise, les utilisateurs en charge de la recette – la MOA généralement – doivent apprendre à se familiariser avec le logiciel. Il est possible que l’entreprise choisisse d’installer un logiciel lorsqu’une équipe est au complet depuis plusieurs années : cela signifie que la plupart – voire tous les membres – de l’équipe ne sachent pas se servir de l’application. L’entreprise se doit alors de former l’équipe, ou de laisser l’équipe s’auto-former. Dans les deux cas, il y a un coût et du temps accordé à cette étape non négligeable. Contrainte sur l’écriture du test : Les tests à écrire doivent être robustes : après une modification de l’interface graphique, le test doit continuer à être fonctionnel. De plus, il est bien souvent nécessaire de connaitre l’interface graphique avant de pouvoir écrire le test. Enfin et comme précisé ci-dessus, il est plus facile d’écrire un test manuel qu’un test automatique : lorsque les délais sont courts, il est difficile d’écrire des tests automatisés. La maintenance Le problème de l’exécution des tests est déporté vers la maintenance des tests automatisés. En effet, le temps passé à maintenir les une ou plusieurs bases de scripts automatisés est parfois plus important que de ré-exécuter les tests manuellement. Cette maintenance est le point majeur à prendre en compte lorsqu’une entreprise souhaite automatiser sa recette. Elle doit s’assurer que le temps accordé à la maintenance reviendra moins cher que de continuer à exécuter manuellement les tests.
21. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 20 Nouveautés Il a donc été nécessaire de développer de nouveaux tests de Turing, simple pour l’utilisateur et irrésolvable pour un ordinateur. C’est ainsi que depuis 2009, le projet ReCaptcha appartient à Google. Celui-ci révolutionne les captcha habituels. En ne proposant qu’une simple case à cocher et quelques informations à écrire, il est possible de déterminer si l’utilisateur est un ordinateur ou humain. Le système ne va pas contrôler les informations rentrées, mais comment elles ont été rentrées : les mouvements réalisés par l’utilisateur, le scroll3 , les mouvements de souris… En fonction de ceux-ci, le système est capable de différencier un robot d’un humain. Et ce n’est pas tout, en cas de doute, un deuxième test est proposé. Cela peut être un captcha classique, ou bien un test encore très difficile pour un robot : une série de photos présentant un intrus à retrouver. Une étape simple sur le plan cognitif pour un cerveau, beaucoup plus complexe pour un programme. Trouver une photo similaire à celle présentée, ou à l’inverse un intrus parmi les photos, reste trop difficile à ce jour pour un robot. De plus, d’après Google, le moteur s’enrichit également sans cesse : toutes les actions menées par les utilisateurs servent à lui apprendre à affiner sa détection de ce qui semble réel ou, au contraire, de ce qui est simulé. Pourquoi ne peut-on pas automatiser les tests ? Un CAPTCHA comme expliqué précédemment, ne peut être reconnu par un ordinateur. Cela signifie que lancer des reconnaissances de forme par un logiciel, ne rendrait pas un résultat correct. Il existe à ce jour des logiciels permettant la comparaison d’image. Ceux-ci comparent l’image fournie au départ (par les testeurs / clients) avec l’image rencontrée durant le test. Il est possible de régler un “taux de validation”. On considère pour chaque type d’image un taux de validation à passer. Par exemple, en moyenne pour une image de type .JPG, on accepte le scénario de test à partir de 80% de ressemblance. En revanche, pour un GIF, ce taux monte à 95%. Cela prouve qu’il existe néanmoins une marge d’erreur possible. Ce système ne peut être utilisé avec les captcha, générés aléatoirement. Le logiciel n’ayant aucun point de comparaison, il ne peut utiliser cette méthode. 3 Faire défiler verticalement le contenu d’un document à l’aide de la molette d’une souris – Source : Wikipédia
L’objet sélectionné précédemment est un titre HTML (balise H2) possédant une classe CSS qui permet de le différencier d’un titre classique de second niveau. TestComplete propose un système de modèle (« Template ») qui offre la possibilité de définir des couples propriétés/valeurs que doivent posséder les objets pour être identifiés comme étant du même type.
In closed loop control, the control action from the controller is dependent on the process output. In the case of the boiler analogy this would include a thermostat to monitor the building temperature, and thereby feed back a signal to ensure the controller maintains the building at the temperature set on the thermostat. A closed loop controller therefore has a feedback loop which ensures the controller exerts a control action to give a process output the same as the "Reference input" or "set point". For this reason, closed loop controllers are also called feedback controllers.[5]
Analysons le script. On crée tout d'abord un nouveau fichier python (par exemple, macro.py) avec l'éditeur de fichiers de notre choix (cela peut être un simple Notepad, un NotePad++, un SublimeText ou encore un IDE propriétaire tel que Visual Studio). Une fois ce fichier crée, on l'édite, et on commence par importer le WebDriver de selenium (from selenium import webdriver). On définit ensuite PhantomJS en tant que WebDriver avec la directive webdriver.PhantomJS(), on définit la taille du navigateur avec set_window_size(x,y).
Discrete manufacturing plants adopted these technologies fast. The more conservative process industries with their longer plant life cycles have been slower to adopt and analogue-based measurement and control still dominates. The growing use of Industrial Ethernet on the factory floor is pushing these trends still further, enabling manufacturing plants to be integrated more tightly within the enterprise, via the internet if necessary. Global competition has also increased demand for Reconfigurable Manufacturing Systems.

Pour le cas des tests Cooperons! les problématiques rencontrées sont les mêmes décrites au début de l’article en plus d’une autre particularité : On a besoin d’effectuer des mises en production fréquentes et livrer de nouvelles releases sur des intervalles rapprochés (parfois d’une façon hebdomadaire). Sachant que l’exécution de tout le cahier de test est effectuée par 3 testeurs/développeurs et nécessite entre 4 et 5 jours pour être finalisée. On a fini avec des deadlines non respectés et un processus de test plus lent et moins fiable. L’automatisation s’impose dans un tel cas. Les résultats obtenus sur Coopérons! grâce à l’automatisation ont permis de :
×