L'expression « machine-outil » contient en elle-même sa définition : un matériel ayant pour but de faire mouvoir l'outil par une transmission actionnée au moyen d'un moteur, au lieu de la laisser manier par la main de l'ouvrier. D'une manière plus précise, la définition proposée par le Syndicat des constructeurs français de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-outils/#i_2513

Nous avons conçu un framework composite (voir ci-dessous), associant les meilleurs éléments des deux approches –déterminée par mots clés et pilotée par les données. Il assure le stockage des données de test indépendamment de l’outil d’automatisation (en général, dans une feuille Excel), ce qui permet de maintenir et réutiliser les scripts très facilement.
Dans le chapitre « Synthèse parallèle : la chimie combinatoire de seconde génération »  : […] : c'est la synthèse parallèle. Celle-ci a nécessité la mise au point de robots de synthèse organique capables de réaliser des opérations de plus en plus complexes. Possédant des capacités allant de quelques dizaines à plusieurs milliers de composés par jour, ces synthétiseurs ont adopté le format des microplaques (96 puits) propre aux robots de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-combinatoire/#i_2513
En indiquant votre adresse e-mail, vous consentez à recevoir, par mail notre newsletter ainsi que des informations sur nos services. Vos données sont destinées à Clever Age. Ces données ne feront pas l'objet d'un autre traitement que celui mentionné. Conformément à la règlementation applicable, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux informations vous concernant. Pour plus d’informations sur le traitement de vos données, cliquez ici
Le test continu, grâce à l’automatisation, s’intègre dans le processus  de développement et de distribution des logiciels afin d’obtenir le plus rapidement possible des retours sur les risques associés à chaque nouvelle version. L’implémentation de tests automatisés  permet de faire face à la complexité et au rythme accrus de développement et de livraison d’applications.
As it currently stands, this question is not a good fit for our Q&A format. We expect answers to be supported by facts, references, or expertise, but this question will likely solicit debate, arguments, polling, or extended discussion. If you feel that this question can be improved and possibly reopened, visit the help center for guidance. If this question can be reworded to fit the rules in the help center, please edit the question.
L’automatisation du test logiciel n’est ni aussi simple ni aussi rapide que semble l’indiquer cette appellation. Les outils de test logiciel peuvent s’avérer coûteux, tandis que la configuration, l’exécution et l’analyse des résultats de test exigent un effort manuel important. Toutefois, par l’usage d’outils adéquats, notamment de logiciels en Open source, et de processus et frameworks d’automatisation appropriés, les entreprises sont en mesure de réaliser des économies de coûts et de bénéficier de la qualité du test logiciel automatisé.
10. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 9 Cette opération de préparation de planning pré-recette, permet de donner une date de fin de recette aux responsables. Parfois – et c’est le cas chez Groupama gan vie – la phase de recette est suivi d’une phase d’homologation. Cette phase se présente comme une phase de recette mais de façon bien plus synthétique : c’est la phase de pré-production. Il faut donc également prévoir dans les plannings cette phase ainsi que les réunions adéquates. La Moa se chargeant de la recette, c’est bien souvent des référents métiers qui se chargent de l’homologation. Ceux sont eux qui décident si oui ou non il est possible de mettre en production. Ce n’est en aucun cas la MOA qui donne le GO pour la mise en production. Le planning est donc un élément indispensable dans un projet pour toutes les ressources de celui-ci. 2) Jeux de données et base de données Qu’elle soit manuelle ou automatisée, la recette fonctionnelle nécessite dans tous les cas des données. Celles-ci sont utilisées pour effectuer des tests. Cela peut être des noms, des numéros de téléphone, des adresses…. Toutes ces informations doivent être préparées afin de ne pas perdre de temps durant la phase de test. Si une ou plusieurs informations venaient à manquer durant le cycle de recette, cela ralentirait le processus : il faut chercher les informations, les préparer et ré-exécuter les tests. C’est pourquoi il est idéal de fabriquer un fichier référence regroupant l’ensemble des données qui seront utilisées : - Pour une recette manuelle, les testeurs s’appuieront sur ce fichier pour préparer le cahier de test et si besoin pendant les tests en complément. - Pour une recette automatisée, c’est le logiciel utilisé qui aura pour point d’appui ce fichier. Il s’alimentera avec les informations contenues dans ce fichier, en fonction des paramètres fournis par les testeurs. De même, la phase de préparation nécessite avant tout une base de données pour les tests. Il faut donc créer la base en fonction des spécifications si elle n’existe pas. Dans le cas d’évolution sur une application existante, il faut s’assurer que la base a bien été modifiée en conséquence. Celle-ci doit également être soumise aux tests. 3) Le cahier de recette Avant de démarrer l’exécution de la recette – celle-ci ne se fait pas « à l’aveugle » - il faut rédiger un cahier de recette. J’ai eu l’occasion dans mon travail de rédiger plusieurs cahiers de tests et donc d’apprendre à le faire. En effet, ceux-ci se préparent en suivant les spécifications fonctionnelles rédigées après l’expression de besoin. Les spécifications fonctionnelles (détaillées ou générales) décrivent le fonctionnement de l’application, de ses modules ainsi que de ses interfaces. Elles répertorient alors la totalité des attentes du client détaillées sous formes de points à traiter. Le travail à réaliser est alors de prendre un à un les points énoncés et de préparer des scénarios de test. Un scénario, comporte de une à plusieurs manipulations à effectuer sur l’application.
22. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 21 Conclusion L’automatisation des tests fonctionnels est de plus en plus répandue dans les entreprises. C’est une méthode efficace et qui a fait ses preuves. Cependant, Comme nous l’avons vu dans les avantages et les inconvénients, cela peut être couteux à mettre en place. De plus, Il existe une multitude de logiciels, que ce soit sur PC ou sur mobile. Il n’est donc pas simple pour l’entreprise de faire son choix parmi toutes ces possibilités. L’entreprise a donc tout intérêt de vérifier que son choix sera rentable avant d’engager quoi que ce soit. Les robots tendent de plus en plus à ressembler aux humains, et ce, dans tous les domaines. Nous avons constaté que l’évolution de la reconnaissance des formes nous amène de moins en moins à différencier un ordinateur d’un humain. Cette évolution se traduit également dans d’autres domaines, telle que la médecine (exemple : les robots chirurgiens), les réceptionnistes d’hôtel au Japon ou encore plus communément les bornes d’achats dans les fast-foods. Nous sommes aujourd’hui en droit de nous poser la question du bénéfice de ces évolutions : en effet, ne sommes-nous pas tous enclins à être remplacé par des robots ?
Each time you press F8 the line of code highlighted in yellow will execute, and then the next line down of code will turn yellow and wait for your key press. Say you change the code in a line and want to re-run it… you’d move the yellow line back up by dragging the yellow arrow with your mouse, or by clicking the line you want and then pressing CTRL+F9
Pourquoi dans ce cas utiliser Squash TA ? Tout simplement car ces automates se limitent à interagir avec l'application à tester en simulant des actions IHM (application webs) ou en appelant des services (webservices). Or, cela ne suffit pas pour garantir que le test automatisé sera reproductible. Squash TA propose donc de compléter ces tests avec des fonctionnalités diverses permettant par exemple de gérer les jeux de données et de faire des vérifications complémentaires à l'issue des tests. Des exemples de fonctionnalités sont présentés ci-dessus.
Fondative s’intéresse en particulier à automatiser les tests pour ses applications Symfony. Ce framework présente déjà 2 classes natives permettant l’automatisation : il s’agit de sfBrowser et sfTestFunctional. Les fonctions basiques de ces classes ne répondent pas directement aux exigences des tests d’acceptation. Exemple : pour un scénario de renseignement des champs d’un formulaire, il n’existe pas de méthode toute prête permettant l’exécution de ce test ; le développeur est amené à écrire la fonction correspondante. Par contre avec Codeception, il existe une fonction « fillField » où il suffit de passer les noms des champs et les valeurs en paramètres pour que le test soit exécuté. Cette limite fait de Codeception la solution la plus adéquate à l’automatisation d’une application Symfony, il fournit des classes couvrant mieux les besoins des deux niveaux de test (fonctionnels et acceptation).
Dans le chapitre « Synthèse parallèle : la chimie combinatoire de seconde génération »  : […] : c'est la synthèse parallèle. Celle-ci a nécessité la mise au point de robots de synthèse organique capables de réaliser des opérations de plus en plus complexes. Possédant des capacités allant de quelques dizaines à plusieurs milliers de composés par jour, ces synthétiseurs ont adopté le format des microplaques (96 puits) propre aux robots de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-combinatoire/#i_2513
The introduction of prime movers, or self-driven machines advanced grain mills, furnaces, boilers, and the steam engine created a new requirement for automatic control systems including temperature regulators (invented in 1624 (see Cornelius Drebbel)), pressure regulators (1681), float regulators (1700) and speed control devices. Another control mechanism was used to tent the sails of windmills. It was patented by Edmund Lee in 1745.[16] Also in 1745, Jacques de Vaucanson invented the first automated loom. The design of feedback control systems up through the Industrial Revolution was by trial-and-error, together with a great deal of engineering intuition. Thus, it was more of an art than a science. In the mid-19th century mathematics was first used to analyze the stability of feedback control systems. Since mathematics is the formal language of automatic control theory, we could call the period before this time the prehistory of control theory.
7. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 6 Les différents types de tests : Les tests unitaires Ceux-ci sont réalisés par les développeurs/concepteurs de l’application. Ils sont effectués pour tester les modules de l’application, c’est-à-dire les bouts de code. A chaque modification du code, ces tests (automatisés) sont rejoués afin de vérifier que celui-ci fonctionne correctement. Les tests d’intégration logiciel : Ceux-ci suivent les tests unitaires et ils couvrent toute l’application. Ces tests comportent des aspects techniques et fonctionnels. Les tests techniques applicatifs : Lorsque la livraison a été effectuée, il est nécessaire de vérifier les aspects techniques : - Conformité des livraisons (versions…) - Installation des composants selon la documentation - Bon fonctionnement (crash, bugs à l’exécution…) - Erreurs techniques : paramétrage, fichier manquant Les tests fonctionnels applicatifs : Ces tests sont à la fois techniques et fonctionnels. Bien souvent, les équipes sautent cette étape pour passer directement aux tests fonctionnels métier et effectuer les deux types de tests en même temps. Ces tests doivent vérifier les cas non passant (générant des messages d’erreurs), les cas aux limites (des cas mettant en jeu des données se situant aux limites des règles métiers) et les cas de non régression au niveau applicatif. Les tests fonctionnels métier : Ces tests ont pour but de jouer des scénarios type utilisateur. Ce sont des scénarios « bout en bout » qui sont mis en place et joués par les testeurs. Le but étant de vérifier la qualité du produit. Ces tests doivent être réalisés dans des conditions « réelles » pour simuler les actions utilisateurs qui seront effectuées en production. Ces tests sont accomplis par la MOA, qui a une connaissance métier indispensable à cette phase. Les tests de non régression : Ces tests sont essentiels dans toutes les phases de recette. Comme indiqué par leurs noms, ces tests permettent de vérifier que l’application en question n’a pas régressé. Si une application subi une évolution, il est possible que celle-ci impacte des fonctionnalités déjà présentes. Il est impératif de s’assurer que les anciens modules sont toujours fonctionnels. L’unique solution permettant de détecter la régression est de réaliser l’ensemble des cas de tests à chaque livraison. Cette procédure s’avère très fastidieuse si une automatisation n’est pas mise en place.
Automatique - Robotique | Biomédical - Pharma | Construction et travaux publics | Électronique - Photonique | Énergies | Environnement - Sécurité | Génie industriel | Ingénierie des transports | Innovation | Matériaux | Mécanique | Mesures - Analyses | Procédés chimie - bio - agro | Sciences fondamentales | Technologies de l'information | Archives |
Il s’agit de l’approche Quality By Design qui vise, dans le développement d’un médicament, à mieux explorer les caractéristiques des molécules, à mieux maîtriser le procédé de fabrication en l’explorant aux limites et en identifiant les paramètres critiques. La finalité est d’assurer que la qualité ne soit plus assurée par l’atteinte d’une valeur cible, mais par un ensemble de valeurs (Design Space), espace de conception dans lequel les paramètres de production peuvent varier sans altérer la qualité du produit final.

La phase de "Setup" permet d'ajouter des actions préalables à la sollicitation du SUT, permettant ainsi de préparer l'environnement d'exécution du test. Par exemple, il peut s'agir d'injecter un jeu de donnée dans la base de donnée du SUT ou de déposer un fichier en entrée d'un batch. Cela permet de s'assurer que le test se déroulera dans des conditions maîtrisées et donc reproductibles, conditions indispensables pour industrialiser l'exécution de ses tests.

Toutes vos actions sont enregistrées dans un log que vous pouvez modifier. Wildfire contient un « workflow editor » qui vous permet d’éditer les actions enregistrées. Vous pouvez facilement modifier une URL saisie, ajouter ou supprimer des actions : clic, nouvel onglet, fermeture d’onglet, saisie de texte, ajout d’une variable, d’une fonction personnalisée, scroll, sélection de texte, copier/coller, import CSV…
Gérer des campagnes marketing est parfois chronophage et répétitif. Aujourd’hui, il est possible de les automatiser grâce au digital et avec des logiciels adaptés (les plus contenus sont les logiciels d’emailing). En plus d’automatiser les actions marketing, ces logiciels sont flexibles et facilitent la personnalisation de vos campagnes. 80% des personnes qui pratiquent l’automatisation du marketing observent une augmentation de leurs leads ! Alors pourquoi s’en priver ?
4. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 3 Introduction De nos jours, la robotisation est très présente dans l’industrie, ainsi que dans l’informatique. La robotisation des tests en informatique, c’est-à-dire le principe de réaliser les tests par un ordinateur est appelé l’automatisation des tests. La qualité est également très normée, telle que ISO 2000, et il est nécessaire de la contrôler. Lorsqu’une application est créée ou améliorée dans une entreprise, elle est soumise à différents types de tests. Ceux-ci permettent de vérifier le bon fonctionnement de ce qui a été développé et contrôler que la solution correspond à ce que le client a demandé. Je m’attarderai dans un premier temps sur les tests fonctionnels, tout d’abord en expliquant ce que sont les plans et cahier de tests (aussi appelés Recette) utilisés pour les réaliser. Ensuite je vous présenterai les différents outils de recettage qui existent et ceux utilisés dans mon propre domaine professionnel. Enfin, je répondrai à la question concernant la pertinence et la possibilité de l’automatisation totale des tests fonctionnels. Nous sommes en effet en droit de nous demander si les robots sont en mesure de réaliser le travail effectué par des humains aujourd’hui.
Zennoposter prend en charge des fonctionnalités avancées telles que les fonctions logiques, les instructions if et même l’ajout de votre propre code. Si vous connaissez le C# (Prononcez C Sharp) ou si vous êtes un développeur expérimenté, vous pouvez bénéficier de la possibilité d’ajouter des segments de code lorsque vous ne savez pas comment faire les choses à partir de l‘interface graphique Zennoposter.
I’ve used other automation tools besides VBA. Ubot and iMacros are both excellent, and powerful programs (their own programming languages, really). In some respects they’re easier, and for 99% of web automation tasksg, you really can’t go wrong with either. But I got to where I only used VBA because my programming was getting into Windows API’s and command line calls (Visual Basic is tightly integrated with Windows), plus I often found myself using Excel alongside these programs anyway. I discovered there’s almost nothing VBA can’t do with automating Windows and Internet Explorer (even making IE appear as a different browser), and it seemed to me investing time learning Microsoft’s Visual Basic programming language just made more sense.
×