Toutes vos actions sont enregistrées dans un log que vous pouvez modifier. Wildfire contient un « workflow editor » qui vous permet d’éditer les actions enregistrées. Vous pouvez facilement modifier une URL saisie, ajouter ou supprimer des actions : clic, nouvel onglet, fermeture d’onglet, saisie de texte, ajout d’une variable, d’une fonction personnalisée, scroll, sélection de texte, copier/coller, import CSV…
10. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 9 Cette opération de préparation de planning pré-recette, permet de donner une date de fin de recette aux responsables. Parfois – et c’est le cas chez Groupama gan vie – la phase de recette est suivi d’une phase d’homologation. Cette phase se présente comme une phase de recette mais de façon bien plus synthétique : c’est la phase de pré-production. Il faut donc également prévoir dans les plannings cette phase ainsi que les réunions adéquates. La Moa se chargeant de la recette, c’est bien souvent des référents métiers qui se chargent de l’homologation. Ceux sont eux qui décident si oui ou non il est possible de mettre en production. Ce n’est en aucun cas la MOA qui donne le GO pour la mise en production. Le planning est donc un élément indispensable dans un projet pour toutes les ressources de celui-ci. 2) Jeux de données et base de données Qu’elle soit manuelle ou automatisée, la recette fonctionnelle nécessite dans tous les cas des données. Celles-ci sont utilisées pour effectuer des tests. Cela peut être des noms, des numéros de téléphone, des adresses…. Toutes ces informations doivent être préparées afin de ne pas perdre de temps durant la phase de test. Si une ou plusieurs informations venaient à manquer durant le cycle de recette, cela ralentirait le processus : il faut chercher les informations, les préparer et ré-exécuter les tests. C’est pourquoi il est idéal de fabriquer un fichier référence regroupant l’ensemble des données qui seront utilisées : - Pour une recette manuelle, les testeurs s’appuieront sur ce fichier pour préparer le cahier de test et si besoin pendant les tests en complément. - Pour une recette automatisée, c’est le logiciel utilisé qui aura pour point d’appui ce fichier. Il s’alimentera avec les informations contenues dans ce fichier, en fonction des paramètres fournis par les testeurs. De même, la phase de préparation nécessite avant tout une base de données pour les tests. Il faut donc créer la base en fonction des spécifications si elle n’existe pas. Dans le cas d’évolution sur une application existante, il faut s’assurer que la base a bien été modifiée en conséquence. Celle-ci doit également être soumise aux tests. 3) Le cahier de recette Avant de démarrer l’exécution de la recette – celle-ci ne se fait pas « à l’aveugle » - il faut rédiger un cahier de recette. J’ai eu l’occasion dans mon travail de rédiger plusieurs cahiers de tests et donc d’apprendre à le faire. En effet, ceux-ci se préparent en suivant les spécifications fonctionnelles rédigées après l’expression de besoin. Les spécifications fonctionnelles (détaillées ou générales) décrivent le fonctionnement de l’application, de ses modules ainsi que de ses interfaces. Elles répertorient alors la totalité des attentes du client détaillées sous formes de points à traiter. Le travail à réaliser est alors de prendre un à un les points énoncés et de préparer des scénarios de test. Un scénario, comporte de une à plusieurs manipulations à effectuer sur l’application.

Sans une planification rigoureuse du nombre requis de ressources qualifiées, tout programme de test automatisé échouera, victime d’interruptions de service inattendues, de retards et de dépassements de coûts. L’entreprise ne sera pas en mesure d’exécuter un nombre de tests suffisants, à un rythme suffisamment soutenu, pour pouvoir justifier l’investissement en automatisation de tests.


Il consiste à disposer d’un serveur « hub » qui répertorie les serveurs “node” disponibles pour l’exécution de tests, réceptionne les scripts de test de l’utilisateur, pour ensuite les transmettre et les faire exécuter – de façon transparente pour l’utilisateur – sur les serveurs “node”, en fonction de leurs caractéristiques propre (type et version du navigateur, OS, etc) et de leur disponibilité.
10. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 9 Cette opération de préparation de planning pré-recette, permet de donner une date de fin de recette aux responsables. Parfois – et c’est le cas chez Groupama gan vie – la phase de recette est suivi d’une phase d’homologation. Cette phase se présente comme une phase de recette mais de façon bien plus synthétique : c’est la phase de pré-production. Il faut donc également prévoir dans les plannings cette phase ainsi que les réunions adéquates. La Moa se chargeant de la recette, c’est bien souvent des référents métiers qui se chargent de l’homologation. Ceux sont eux qui décident si oui ou non il est possible de mettre en production. Ce n’est en aucun cas la MOA qui donne le GO pour la mise en production. Le planning est donc un élément indispensable dans un projet pour toutes les ressources de celui-ci. 2) Jeux de données et base de données Qu’elle soit manuelle ou automatisée, la recette fonctionnelle nécessite dans tous les cas des données. Celles-ci sont utilisées pour effectuer des tests. Cela peut être des noms, des numéros de téléphone, des adresses…. Toutes ces informations doivent être préparées afin de ne pas perdre de temps durant la phase de test. Si une ou plusieurs informations venaient à manquer durant le cycle de recette, cela ralentirait le processus : il faut chercher les informations, les préparer et ré-exécuter les tests. C’est pourquoi il est idéal de fabriquer un fichier référence regroupant l’ensemble des données qui seront utilisées : - Pour une recette manuelle, les testeurs s’appuieront sur ce fichier pour préparer le cahier de test et si besoin pendant les tests en complément. - Pour une recette automatisée, c’est le logiciel utilisé qui aura pour point d’appui ce fichier. Il s’alimentera avec les informations contenues dans ce fichier, en fonction des paramètres fournis par les testeurs. De même, la phase de préparation nécessite avant tout une base de données pour les tests. Il faut donc créer la base en fonction des spécifications si elle n’existe pas. Dans le cas d’évolution sur une application existante, il faut s’assurer que la base a bien été modifiée en conséquence. Celle-ci doit également être soumise aux tests. 3) Le cahier de recette Avant de démarrer l’exécution de la recette – celle-ci ne se fait pas « à l’aveugle » - il faut rédiger un cahier de recette. J’ai eu l’occasion dans mon travail de rédiger plusieurs cahiers de tests et donc d’apprendre à le faire. En effet, ceux-ci se préparent en suivant les spécifications fonctionnelles rédigées après l’expression de besoin. Les spécifications fonctionnelles (détaillées ou générales) décrivent le fonctionnement de l’application, de ses modules ainsi que de ses interfaces. Elles répertorient alors la totalité des attentes du client détaillées sous formes de points à traiter. Le travail à réaliser est alors de prendre un à un les points énoncés et de préparer des scénarios de test. Un scénario, comporte de une à plusieurs manipulations à effectuer sur l’application.

En effet, l’intégration continue dépend principalement  des outils permettant son implémentation; la prestation continue s’appuie  sur les outils dédiés et sur les équipes de développement. Le test continu doit quant à lui mettre en oeuvre  à la fois des outils spécifiques, les équipes de développement, mais également des ressources et services côté client. Construire et intégrer rapidement des changements de code est certainement important. Toutefois, sans processus de livraison automatisé permettant de déterminer comment les changements affectent le risque commercial ou perturbent l’expérience de l’utilisateur final, la fréquence et la rapidité accrues de l’intégration continue et de la livraison continue peuvent devenir un passif plus qu’un actif.

Business process automation (BPA) is the technology-enabled automation of complex[73] business processes. It can help to streamline a business for simplicity, achieve digital transformation, increase service quality, improve service delivery or contain costs. BPA consists of integrating applications, restructuring labor resources and using software applications throughout the organization. Robotic process automation is an emerging field within BPA and uses artificial intelligence. BPAs can be implemented in a number of business areas including marketing,[74] sales[75] and workflow.[76]


Une caractéristique de l'automatisation moderne est qu'elle n'a pas toujours pour but d'assurer directement la commande des processus mais parfois seulement d'apporter une aide à la décision. C'est le rôle de ce que l'on appelle les systèmes d'intelligence artificielle qui, s'ils ont une vocation spécifique, sont nommés systèmes experts. Ces systèmes d'intelligence artificielle se répandent [...]
Enfin, la dernière étape est l'installation de PhantomJS. Si vous êtes sur MAC OS X ou Linux, la commande "brew install phantomjs" permettra simplement de l'installer et de pouvoir l'utiliser. Si vous êtes sous Windows, il faudra placer PhantomJS.exe dans le dossier de votre interpréteur Python. Pour cela rendez-vous à l'adresse http://phantomjs.org/download.html pour téléchargez l'archive .ZIP et extrayez-en l'exécutable à la racine de Python.
12. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 11 Il est possible de différencier les thèmes à recetter sur une application, notamment quand plusieurs collaborateurs sont en charge de la recette. Ainsi il est assez facile de séparer l’IHM1 , des requêtes sur la base de données ou encore des appels aux web services… Au cours de la recette, la MOA se doit d’être informée au mieux de la situation. Elle est très souvent sollicitée par les différents acteurs pour connaitre l’état de l’avancement, ce qui est terminé, ce qui est validé ou non, etc… Ainsi, pour être en mesure de répondre au mieux, la MOA réalise un suivi d’avancement de la recette. C’est un principe très précis et qui ne doit pas être fait « approximativement ». Pour chaque scénario existant, il existe plusieurs états que l’on peut définir comme suit : - RAF : reste à faire, le scénario n’a pas encore été testé - KO : scénario exécuté et non valide (une fiche d’anomalie lui est associé) - OK : scénario exécuté et validé - NT/Abandon : scénario abandonné car non testable Ces états permettent de réaliser une synthèse sur la totalité des scénarios. Il est alors possible de suivre quotidiennement l’avancement sur un thème en particulier ou sur la globalité. De multiples calculs et tableaux croisés peuvent être générés pour répondre aux différentes questions des acteurs, mais aussi pour gérer au mieux le temps et les ressources. [Annexe 2] En effet, le nombre total de test à réaliser au cours de la recette a été défini lors de la préparation de recette. Le nombre total a ensuite été divisé par le nombre de jours/semaines disponible afin d’obtenir une courbe idéale. Celle-ci permet d’avoir un point d’accroche et de suivi pour les différents chefs de projets. Cela a pour but d’éviter des retards sur le déroulement : on fait apparaitre sur le graphique les courbes de tests validés et les tests réalisés. [Annexe 3] 1 Interface Homme Machine
As demands for safety and mobility have grown and technological possibilities have multiplied, interest in automation has grown. Seeking to accelerate the development and introduction of fully automated vehicles and highways, the United States Congress authorized more than $650 million over six years for intelligent transport systems (ITS) and demonstration projects in the 1991 Intermodal Surface Transportation Efficiency Act (ISTEA). Congress legislated in ISTEA that "the Secretary of Transportation shall develop an automated highway and vehicle prototype from which future fully automated intelligent vehicle-highway systems can be developed. Such development shall include research in human factors to ensure the success of the man-machine relationship. The goal of this program is to have the first fully automated highway roadway or an automated test track in operation by 1997. This system shall accommodate installation of equipment in new and existing motor vehicles." [ISTEA 1991, part B, Section 6054(b)].
Each time you press F8 the line of code highlighted in yellow will execute, and then the next line down of code will turn yellow and wait for your key press. Say you change the code in a line and want to re-run it… you’d move the yellow line back up by dragging the yellow arrow with your mouse, or by clicking the line you want and then pressing CTRL+F9
The automation of vehicles could prove to have a substantial impact on the environment, although the nature of this impact could be beneficial or harmful depending on several factors. Because automated vehicles are much less likely to get into accidents compared to human-driven vehicles, some precautions built into current models (such as anti-lock brakes or laminated glass) would not be required for self-driving versions. Removing these safety features would also significantly reduce the weight of the vehicle, thus increasing fuel economy and reducing emissions per mile. Self-driving vehicles are also more precise with regard to acceleration and breaking, and this could contribute to reduced emissions. Self-driving cars could also potentially utilize fuel-efficient features such as route mapping that is able to calculate and take the most efficient routes. Despite this potential to reduce emissions, some researchers theorize that an increase of production of self-driving cars could lead to a boom of vehicle ownership and use. This boom could potentially negate any environmental benefits of self-driving cars if a large enough number of people begin driving personal vehicles more frequently.[53]

Dans le chapitre « L'automatisation de l'instrumentation »  : […] de la micro-informatique, de la robotique et de la miniaturisation permettent d'automatiser un grand nombre de procédures d'analyse autrefois longues et laborieuses. L'utilisation de l'appareillage devient plus simple et plus fiable. Par exemple, un spectromètre moderne de paillasse, couplé à un chromatographe, peut ne plus comporter aucun bouton […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_2513

La définition des tests automatisés pour les applications de bureau (comme les applications sur les systèmes d’exploitation de Windows) est assez compliqué vu que un petit changement peut provoquer des bugs et des anomalies. Les outils suivants permettent de créer et d’exécuter les tests de l’Interface Graphique pour divers plates-formes et systèmes d'exploitation.
Le test logiciel est une activité fastidieuse et coûteuse en ressources lorsqu'elle est entièrement manuelle. Automatiser l'ensemble du processus de tests, malgré un coût initial certain, améliore l'organisation et la rentabilité à terme. Après un bref rappel sur les tests et le processus de tests, vous découvrirez les bonnes pratiques et les applications utiles pour l'automatisation des tests dans tout le processus de développement des logiciels. Les aspects organisationnels et financiers de l'automatisation seront également abordés.
PhantomJS est un navigateur sans interface graphique utilisé pour automatiser des interactions avec des pages web. PhantomJS intègre entre autre la navigation automatisée, la capture d'écran, les comportements utilisateurs. Il permet donc de faire des tests fonctionnels. L’environnement de navigation reproduit par PhantomJS est similaire à Safari ou à Google Chrome.
Dans cet article nous allons nous rendre sur "http://www.google.fr", nous allons remplir la barre de recherche et cliquer sur valider. Ensuite, nous reviendrons sur la page précédente pour modifier notre requête et nous la validerons d'une autre manière. Une fois ceci terminé nous récupérerons l'adresse de la page de résultat Google et nous prendrons une capture d'écran des premiers résultats.
Dans le chapitre « Une omniprésence des nouvelles technologies »  : […] GPS et systèmes de géo- localisation....) on distingue dans le domaine du management de la force de vente deux principaux dispositifs : celui de l'automatisation de la force de vente (A.F.V. ou Sales Force Automation) et celui de la gestion de relation client [(G.R.C. ou Customer Relationship Management (C.R.M.)], ces deux systèmes étant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/force-de-vente-gestion/#i_2513
The centrifugal governor, which was invented by Christian Huygens in the seventeenth century, was used to adjust the gap between millstones.[20][21][22] Another centrifugal governor was used by a Mr. Bunce of England in 1784 as part of a model steam crane.[23][24] The centrifugal governor was adopted by James Watt for use on a steam engine in 1788 after Watt’s partner Boulton saw one at a flour mill Boulton & Watt were building.[16]
Opter pour l’automatisation des tests suscite l’espoir, parmi les responsables, de parvenir à réaliser les tests avec très peu de travail manuel, voire aucun. Par conséquent, ils n’affectent pas les ressources nécessaires à l’exécution des étapes manuelles requises pour le test automatisé, notamment l’analyse des résultats des tests ou la création et le nettoyage des machines de test. La plupart des personnes pressenties pour ces opérations sont soit indisponibles, soit ne disposent pas des compétences idoines.
Dans le chapitre « L'automatisation de l'instrumentation »  : […] de la micro-informatique, de la robotique et de la miniaturisation permettent d'automatiser un grand nombre de procédures d'analyse autrefois longues et laborieuses. L'utilisation de l'appareillage devient plus simple et plus fiable. Par exemple, un spectromètre moderne de paillasse, couplé à un chromatographe, peut ne plus comporter aucun bouton […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_2513
20. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 19 C. La reconnaissance des formes : les CAPTCHA Automatiser les tests fonctionnels « classiques », c’est une fonctionnalité assez simple et très rentable pour l’entreprise ; Cependant nous avons discuté des tests basiques ayant une interface, un champ de données, et des résultats attendus. Qu’en est-il de la reconnaissance des formes à ce jour ? De plus en plus, nous utilisons la reconnaissance vocale, faciale ou encore manuscrite. Un outil de test peut-il effectuer automatiquement les tests de reconnaissance de ces formes ? Est-il à même de déterminer si un test est valable ou non ? Définition D’après Wikipédia : “Le terme CAPTCHA est une marque commerciale de l'université Carnegie-Mellon désignant une famille de tests de Turing permettant de différencier de manière automatisée un utilisateur humain d'un ordinateur. L'acronyme « CAPTCHA » est basé sur le mot capture, et vient de l'anglais completely automated public Turing test to tell computers and humans apart.” Voici des exemples de captcha : Il existe plusieurs techniques pour fabriquer un captcha. La première étant d’ajouter un dégradé de couleur en fond et en modifiant la forme des lettres. La deuxième, plus récente, n’utilisent pas de fond de couleur différente, c’est une ligne brisée qui est ajoutée par-dessus les lettres. Enfin, il est également possible d’imbriquer les lettres les unes dans les autres. Ces techniques basées sur les déformations de lettres sont à ce jour de moins en moins efficaces. Les robots de reconnaissance de caractères sont de plus en plus puissants et arrivent à 98% à déchiffrer les captcha sous cette forme.
5. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 4 I. La phase de recette dans un projet Dans cette première partie, nous allons tout d’abord comprendre la notion de projet et ce qu’elle représente. Au sein de celui-ci, il est nécessaire de réaliser des tests mais pas à n’importe quel moment. C’est pourquoi, après avoir détaillé le système de projet et l’importance des tests, je développerai l’étape de préparation de recette et des plannings. Enfin, je détaillerai l’étape suivante qui est l’exécution de recette et les suivis d’avancements réalisés pendant cette phase. A. Pourquoi et à quel moment réaliser des tests ? 1) Les différentes méthodes de projet et les différents types de tests. Il existe plusieurs méthodes de gestion de projet et chacune sans exception possède une phase de tests. Elles ont bien évidemment des avantages et des inconvénients. Ayant pour expérience de travail la méthode linéaire, je développerai la suite de mon mémoire en me basant sur cette méthode. La méthode linéaire (ou « cycle en V ») : Cette méthode est classique en gestion de projet : c’est une succession de phases permettant d’aboutir au résultat final. Chaque phase ne chevauche pas sur la précédente ou la suivante : 1 – Source : http://www.ice-tech.fr/fr/p/domaines-interventions Cette méthode est assez rigoureuse est nécessite une organisation précise. Ses avantages sont : - Normalisation des étapes de développement - Rédaction de spécification pour les développements mais aussi pour les tests - Les tests sont effectués dans un environnement stable
Vous pouvez également définir la valeur basée sur les variables off qui ont des valeurs mémorisées. Par exemple, si vous lisez du texte à partir d’un fichier et que vous le stockez dans une variable, vous pouvez alors utiliser cette variable pour entrer du texte dans des boîtes de dialogue de type texte. Ceci est utile lorsque le texte de la zone de texte change à chaque fois que vous exécutez le bot.
Dans le chapitre « Automatisation »  : […] utilisés pour les bouées, qui par définition doivent fonctionner sans surveillance. L'automatisation à grande échelle, qui réduit considérablement les coûts de fonctionnement, vit le jour après l'apparition des équipements et des technologies électriques et la disparition des signaux de brume à air comprimé. On conçoit désormais des feux non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phares/#i_2513
14. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 13 3) QAWizard QAWizard, de la société Seapine Software, ne manque pas d’intérêt malgré une présence encore marginale en France. Peu onéreux, QAWizard est très simple d’utilisation. Le passage d’un mode « tableau » pour les débutants à un mode « code » pour les testeurs aguerris permet d’appréhender progressivement et en douceur la complexité des tests fonctionnels. Le support en France reste un des points faibles du produit. B. Les logiciels de tests sur mobile Comme expliqué dans le paragraphe précédent, il existe une multitude de logiciel afin d’automatiser les tests sur PC. Ces logiciels ne sont pas adaptés pour réaliser des tests sur mobile. En effet, une application mobile est parfois développée dans un langage qui diffère de ceux utilisés pour une application PC. Il y a également des actions qui ne sont pas réalisables sur un PC (le zoom à deux doigts par exemple) et donc non pris en compte par les logiciels de test PC. On retrouve notamment les langages JAVA pour Android, mais aussi Objective C pour IOS, et plus couramment HTML5 / JavaScript qui reste le langage le plus simple à ce jour. Je vais dans cette partie exposer les moyens qui ont été conçu afin de réaliser des tests fonctionnels automatisés pour les mobiles. 1) Des tests spécifiques aux mobiles Il existe certains types de tests qui ne sont présents que pour les téléphone portable / tablettes. Ils sont réalisés par les constructeurs de ceux-ci : Les tests d'interopérabilité (IOT) Ces tests sont réalisés en général dans les labos des opérateurs pour s'assurer que le mobile qu'ils vont proposer à leur client est capable de communiquer correctement avec leur réseau sans perturbation. La variété d'équipements avec des fournisseurs différents permet à l'opérateur de réduire les coûts de son réseau en faisant jouer la concurrence, mais aussi d'éviter d'être dépendant d'un seul fabriquant au risque de se confronter à l'obligation de renouveler complètement son réseau au cas où son principal fournisseur disparaît. Ces équipements remplissent les mêmes normes de fonctionnement d'un constructeur à un autre ; mais la norme ne les oblige pas à intégrer les mêmes protocoles de communication. Ce qui explique le but des tests IOT qui permet de s'assurer que le mobile est capable de communiquer avec tous les types d'équipements du réseau de l'opérateur. Les tests protocolaires ou procédures (couche 3 du réseau mobile) Ces tests sont réalisés par les fabricants de téléphonie mobile. Le but est de s'assurer que le mobile implémente correctement les procédures ou protocoles de niveau 3 (couche réseau), comme par exemple les procédures de mise à jour de localisation, l'attachement sur une cellule convenable, les appels entrants et sortants, etc....
Dans le chapitre « Commande de processus »  : […] Ainsi, commander un véhicule autonome, c'est envoyer aux actionneurs du volant, de l'accélérateur et du frein les signaux de commande nécessaires pour que le véhicule suive une trajectoire définie à l'avance, avec un profil de vitesse prédéterminé, en dépit de perturbations telles que la pente de la route, son dévers, les bourrasques de vent, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-de-neurones-formels/#i_2513

20. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 19 C. La reconnaissance des formes : les CAPTCHA Automatiser les tests fonctionnels « classiques », c’est une fonctionnalité assez simple et très rentable pour l’entreprise ; Cependant nous avons discuté des tests basiques ayant une interface, un champ de données, et des résultats attendus. Qu’en est-il de la reconnaissance des formes à ce jour ? De plus en plus, nous utilisons la reconnaissance vocale, faciale ou encore manuscrite. Un outil de test peut-il effectuer automatiquement les tests de reconnaissance de ces formes ? Est-il à même de déterminer si un test est valable ou non ? Définition D’après Wikipédia : “Le terme CAPTCHA est une marque commerciale de l'université Carnegie-Mellon désignant une famille de tests de Turing permettant de différencier de manière automatisée un utilisateur humain d'un ordinateur. L'acronyme « CAPTCHA » est basé sur le mot capture, et vient de l'anglais completely automated public Turing test to tell computers and humans apart.” Voici des exemples de captcha : Il existe plusieurs techniques pour fabriquer un captcha. La première étant d’ajouter un dégradé de couleur en fond et en modifiant la forme des lettres. La deuxième, plus récente, n’utilisent pas de fond de couleur différente, c’est une ligne brisée qui est ajoutée par-dessus les lettres. Enfin, il est également possible d’imbriquer les lettres les unes dans les autres. Ces techniques basées sur les déformations de lettres sont à ce jour de moins en moins efficaces. Les robots de reconnaissance de caractères sont de plus en plus puissants et arrivent à 98% à déchiffrer les captcha sous cette forme.
The Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) started the research and development of automated visual surveillance and monitoring (VSAM) program, between 1997 and 1999, and airborne video surveillance (AVS) programs, from 1998 to 2002. Currently, there is a major effort underway in the vision community to develop a fully automated tracking surveillance system. Automated video surveillance monitors people and vehicles in real time within a busy environment. Existing automated surveillance systems are based on the environment they are primarily designed to observe, i.e., indoor, outdoor or airborne, the amount of sensors that the automated system can handle and the mobility of sensor, i.e., stationary camera vs. mobile camera. The purpose of a surveillance system is to record properties and trajectories of objects in a given area, generate warnings or notify designated authority in case of occurrence of particular events.[70]

Automation has been achieved by various means including mechanical, hydraulic, pneumatic, electrical, electronic devices and computers, usually in combination. Complicated systems, such as modern factories, airplanes and ships typically use all these combined techniques. The benefit of automation include labor savings, savings in electricity costs, savings in material costs, and improvements to quality, accuracy and precision.

Business process automation (BPA) is the technology-enabled automation of complex[73] business processes. It can help to streamline a business for simplicity, achieve digital transformation, increase service quality, improve service delivery or contain costs. BPA consists of integrating applications, restructuring labor resources and using software applications throughout the organization. Robotic process automation is an emerging field within BPA and uses artificial intelligence. BPAs can be implemented in a number of business areas including marketing,[74] sales[75] and workflow.[76]


The Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) started the research and development of automated visual surveillance and monitoring (VSAM) program, between 1997 and 1999, and airborne video surveillance (AVS) programs, from 1998 to 2002. Currently, there is a major effort underway in the vision community to develop a fully automated tracking surveillance system. Automated video surveillance monitors people and vehicles in real time within a busy environment. Existing automated surveillance systems are based on the environment they are primarily designed to observe, i.e., indoor, outdoor or airborne, the amount of sensors that the automated system can handle and the mobility of sensor, i.e., stationary camera vs. mobile camera. The purpose of a surveillance system is to record properties and trajectories of objects in a given area, generate warnings or notify designated authority in case of occurrence of particular events.[70]
Vous pouvez utiliser un mélange de Sélénium et Sikuli. Selenium est vraiment un excellent outil pour l'automatisation du navigateur. Cependant, dans le cas où vous devez utiliser des éléments d'interface utilisateur qui ne sont pas automatisables par Selenium, je recommanderais d'utiliser Sikuli pour C#. Here J'ai trouvé un exemple comment il pourrait ressembler à:
18. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 17 III. Peut-on envisager une totale automatisation des tests ? A. Les avantages de l’automatisation La rentabilité Le premier avantage évident de l’automatisation des tests est la rentabilité. Il est nettement plus rapide de passer un robot plutôt que de réaliser les tests à la main. Un humain peut également assez facilement se tromper sur un test à réaliser. Ce n’est pas génant pour l’utilisation de l’application. Seulement, le processus de tests est retardé : il faut recommencer et parfois le processus peut être un peu long (redémarrage de l’application - d’une fonction - manipulation à recommencer depuis le début). La rentabilité de l’entreprise est largement améliorée grâce à l’automatisation. Celle-ci gagne en temps et donc en argent. L’argent qui n’est pas dépensé en ressources humaines est réinvesti dans d’autres utilisations. Logiciel plus fiable car meilleure couverture L’automatisation permet de couvrir l’application jusqu’aux tests les plus détaillés. En effet grâce au gain de temps obtenu, il est possible de tester chaque partie de l’application même pour les tests « minimes ». Il est possible alors de déceler une anomalie qui aurait pu être masquée par la recette manuelle : pas le temps pour le moment de tester si un champ peut comprendre des chiffres et/ou des lettres et/ou des caractères spéciaux. Gain de temps L’automatisation des tests « déporte » la charge de travail en fin de cycle de développement plus en amont. L’effort d’écriture des suites de test s’effectue avant la phase de tests. En fin de projet, le temps est souvent « compressé » et le travail demandé auprès des testeurs est bien souvent assez conséquent. Grace à l’automatisation, les tests réalisés et les anomalies détectées permettent un retour plus raide à l’équipe de développement et donc un traitement immédiat. Moins de stress pour les équipes Suite à la rapidité des retours cités ci-dessus, les testeurs ont donc une pression moins forte. Ceux-ci peuvent rejouer les tests plusieurs fois et ne se précipitent pas pour effectuer les tests comme le feront les testeurs manuels. Ils évitent ainsi de passer certains tests. L’application étant de meilleure qualité a donc un meilleur retour du client, c’est un facteur essentiel de motivation des équipes.
Si vous testez ce code, il y a de grandes chances que vous trouviez des erreurs et que votre programme n’aboutit pas. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est possible que le Google que j'ai en ce moment change un peu d'interface, même d'une seule balise et le Css Path et le Xpath changent. Donc pour faire fonctionner ce bout de code il faut impérativement les mettre à jours. La deuxième raison est que certains navigateurs possèdent la saisie instantanée. Du coup dès que vous tapez quelque chose Google vous génère des résultats en direct et change votre page, donc votre Xpath ou Css Path aura changé également. Une alternative à ce problème est qu'au lieu de cliquer sur le bouton rechercher de la barre de Google qui change de Xpath à longueur de temps, nous allons envoyer une validation (touche Entrée) par clavier avec ce code-là : barre_rechercher.send_keys(Keys.ENTER)
Une automatisation est une technique ou un ensemble de techniques ayant pour but de réduire ou de rendre inutile l'intervention d'opérateurs humains dans un processus où cette intervention était coutumière. Il n'y a évidemment pas automatisation lorsque l'opérateur humain est remplacé par la force animale, ni lorsqu'un processus artificiel est substitué à un processus naturel. L'automatisation désigne uniquement une transformation de processus exclusivement créés par l'homme : techniques ou ensemble de techniques. Elle tend donc à économiser l'intervention humaine sous toutes ses formes (apport d'énergie mis à part) :
Likewise, a Feedback Control System is a system which tends to maintain a prescribed relationship of one system variable to another by comparing functions of these variables and using the difference as a means of control.[6] The advanced type of automation that revolutionized manufacturing, aircraft, communications and other industries, is feedback control, which is usually continuous and involves taking measurements using a sensor and making calculated adjustments to keep the measured variable within a set range.[7][8] The theoretical basis of closed loop automation is control theory.

Worldline [Euronext : WLN] est le leader européen et un acteur mondial de référence dans le secteur des paiements et des services transactionnels. Worldline met en place des services nouvelle génération, permettant à ses clients d’offrir au consommateur final des solutions innovantes et fluides. Acteur clef du B2B2C, riche de plus de 40 ans d’expérience, Worldline sert et contribue au succès de toutes les entreprises et administrations, dans un marché en perpétuelle évolution. Worldline propose un Business Model unique et flexible, construit autour d’un portefeuille d’offres évolutif et global permettant une prise en charge end-to-end. Les activités de Worldline sont organisées autour de trois axes : Merchant Services & Terminals, Mobility & e-Transactional Services, Financial Processing & Software Licensing. Worldline emploie plus de 7 300 collaborateurs dans le monde entier et a généré un revenu de 1,22 milliard d’euros en 2015. Worldline est une entreprise du Groupe Atos. worldline.com
Dans le chapitre « Comment réaliser le contrôle des flux ? »  : […] Une meilleure gestion des systèmes d'assainissement existants peut réduire les nuisances. Le pilotage plus ou moins automatisé, par temps de pluie, des réseaux de collecte et des installations de traitement est une solution intéressante. L'agglomération est alors considérée comme une unité complexe de production de flux d'eau et de pollution, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie-urbaine/#i_2513
- je saisis une adresse URL dans mon navigateur IE6, cette dernière est paramétrée de telle manière qu'elle m'ouvre le document souhaité dans une nouvelle fenêtre et en lance l'impression. Une première fenêtre s'ouvre donc pour choisir l'imprimante (2 imprimantes virtuelles installées, l'une est MS document image writer, l'autre est CUTEPDF pour générer des PDF). Souhaitant sauvegarder les différents documents que je télécharge dans des PDF, mon imprimante cutepdf est définie par défaut. Je n'ai donc qu'à faire sur la fenêtre d'impression, puis quelques temps plus tard (le temps nécessaire à la génération de mon pdf j'imagine) une deuxième fenêtre s'ouvre , ("enregistrer sous") me réclamant un nom de fichier PDF et sa localisation. Le nom de fichier proposé est toujours le même, il est formatté à partir de l'adresse du site hébergeant le document en question.
Par la suite, vous serez plus à même de faire le bon choix. N’oubliez pas que ce ne sont pas vos méthodes qui devraient s’adapter à l’outil mais bien l’inverse, sauf si vous en êtes à vos premiers pas. Prenez le temps de questionner sur les mécanismes de licences, les modules dont vous avez réellement besoin et ceux qui pourraient s’ajouter par la suite.

On ne se contente pas d’installer des outils et de vous former en disant que c’est facile. La marketing numérique est une tâche complexe, avec mille subtilités et surtout, qui évolue sans cesse. Nos experts sont dédiés exlusivement à trouver les meilleures tactiques et optimiser les outils implantés chez nos clients. Vous ne perdrez pas de temps à apprendre des tonnes de trucs qui ne seront utiles que 10% de votre précieux temps. Vous pouvez donc vous concentrer sur ce que vous connaissez déjà!

Full automation commonly defined as requiring no control or very limited control by the driver; such automation would be accomplished through a combination of sensor, computer, and communications systems in vehicles and along the roadway. Fully automated driving would, in theory, allow closer vehicle spacing and higher speeds, which could enhance traffic capacity in places where additional road building is physically impossible, politically unacceptable, or prohibitively expensive. Automated controls also might enhance road safety by reducing the opportunity for driver error, which causes a large share of motor vehicle crashes. Other potential benefits include improved air quality (as a result of more-efficient traffic flows), increased fuel economy, and spin-off technologies generated during research and development related to automated highway systems.[71]


3. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 2 Remerciements Je tiens à remercier dans un premier temps toute l’équipe pédagogique de l’école HITEMA. Je remercie Jean-Paul DAVID et Aurélien ARRIBEY, sans qui je n’aurais pu effectuer mon alternance chez Groupama Gan Vie. Je tiens à remercier Etienne BONTEMPS et Florence MOUGEL qui m’ont accompagné dans mon travail de tous les jours en m’apportant leur expérience et leurs conseils, leur écoute et leur pédagogie. Je remercie tout particulièrement Jérémy LE HELLOCO, mon tuteur depuis 2014, pour toute son attention et son suivi à mon égard, ses conseils et son expérience au sein de Groupama. Enfin, je remercie toute l’équipe de la MOA Collectives, pour leur écoute et leur soutien tout au long de mon apprentissage.
WebDriver est basé sur un modèle client-serveur. Un client de test envoie des « commandes » via des requêtes HTTP à un serveur WebDriver après initialisation d’une session. Ce dernier distribue alors les commandes auprès des drivers des navigateurs concernés. Ces drivers exécutent les commandes sur les navigateurs en question via des mécanismes de communication interne – système d’exploitation ou JavaScript.

18. HITEMA – Groupama Gan Vie L’automatisation des tests fonctionnels SIMON Emeline 17 III. Peut-on envisager une totale automatisation des tests ? A. Les avantages de l’automatisation La rentabilité Le premier avantage évident de l’automatisation des tests est la rentabilité. Il est nettement plus rapide de passer un robot plutôt que de réaliser les tests à la main. Un humain peut également assez facilement se tromper sur un test à réaliser. Ce n’est pas génant pour l’utilisation de l’application. Seulement, le processus de tests est retardé : il faut recommencer et parfois le processus peut être un peu long (redémarrage de l’application - d’une fonction - manipulation à recommencer depuis le début). La rentabilité de l’entreprise est largement améliorée grâce à l’automatisation. Celle-ci gagne en temps et donc en argent. L’argent qui n’est pas dépensé en ressources humaines est réinvesti dans d’autres utilisations. Logiciel plus fiable car meilleure couverture L’automatisation permet de couvrir l’application jusqu’aux tests les plus détaillés. En effet grâce au gain de temps obtenu, il est possible de tester chaque partie de l’application même pour les tests « minimes ». Il est possible alors de déceler une anomalie qui aurait pu être masquée par la recette manuelle : pas le temps pour le moment de tester si un champ peut comprendre des chiffres et/ou des lettres et/ou des caractères spéciaux. Gain de temps L’automatisation des tests « déporte » la charge de travail en fin de cycle de développement plus en amont. L’effort d’écriture des suites de test s’effectue avant la phase de tests. En fin de projet, le temps est souvent « compressé » et le travail demandé auprès des testeurs est bien souvent assez conséquent. Grace à l’automatisation, les tests réalisés et les anomalies détectées permettent un retour plus raide à l’équipe de développement et donc un traitement immédiat. Moins de stress pour les équipes Suite à la rapidité des retours cités ci-dessus, les testeurs ont donc une pression moins forte. Ceux-ci peuvent rejouer les tests plusieurs fois et ne se précipitent pas pour effectuer les tests comme le feront les testeurs manuels. Ils évitent ainsi de passer certains tests. L’application étant de meilleure qualité a donc un meilleur retour du client, c’est un facteur essentiel de motivation des équipes.

La reconnaissance d’objets est une fonctionnalité importante pour un outil d’automatisation de tests fonctionnels. Les entreprises utilisant des composants graphiques avancés ou personnalisés pour leurs développements apprécieront les fonctionnalités leur permettant de reconnaître ces objets particuliers. La capacité par exemple d’un outil tel que TestPartner à reconnaître des objets Telerik constitue un plus indéniable.
×