Les variables sont des caractères génériques que vous pouvez créer et utiliser pour stocker des valeurs. Par exemple, vous pourriez créer la variable « WebsiteName », demander à Zennoposter de lire le nom du site Web que vous aimeriez utiliser à partir d’un fichier stocké sur votre ordinateur, le sauvegarder dans la variable « NomDuSite », puis utiliser cette variable pour insérer le nom du site au lieu de « monndd » par exemple. Vous pouvez voir que cela serait particulièrement utile lorsque vous voulez que le bot crée un nouveau nom de site Web pour chaque enregistrement qu’il fait.
Par la suite, la directive .get(URL) nous permet de charger une page Internet à partir de son URL (attention à bien faire attention au HTTP ou HTTPS, selon les cas). Dans notre exemple, on se rend tout simplement sur Google.fr. On cherche ensuite sur cette page un élément à partir de son ID, sa classe ou à partir d'un sélecteur CSS (par exemple, on aura déjà repéré au préalable la balise contenant la donnée par son ID), et on lui envoie du texte. En d'autres termes, on recherche la classe de la barre de texte sur la page Google et on simule une saisie de texte. Ceci est possible grâce à find_element_by_class_name(classe de la balise) auquel on attribue l'action de simuler des touches de frappe avec send_keys(TEXTE).

Dans le chapitre « Assemblage des fragments  »  : […] de la bio-informatique est l'aide à la « mise en forme » des génomes de grande taille. En effet, grâce aux apports de la robotique, le biologiste peut désormais séquencer des génomes complets. Toutefois, la technologie des robots ne permet pas de traiter plus de 700 nucléotides sur un seul fragment d'ADN à la fois : le génome est donc découpé, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_2513
×